(New York) L’Espagnol Rafael Nadal s’est qualifié pour les demi-finales du simple masculin des Internationaux de tennis des États-Unis grâce à une victoire en trois manches de 6-4, 7-5, 6-2 contre l’Argentin Diego Schwartzman mercredi soir à Flushing Meadows.

Associated Press

Bien qu’il n’ait eu besoin que de trois manches pour se défaire de Schwartzman, Nadal a quand même dû lutter pendant 2h46. La bataille a été particulièrement intense lors des deux premiers sets, lors desquels l’Espagnol, deuxième tête de série, a perdu des avances de 4-0 et 5-1, respectivement.

Chaque fois, il a réussi à tirer les marrons du feu grâce à d’opportuns bris de service lors du 10e jeu de la manche initiale, puis lors du 12e jeu du deuxième set.

Au troisième set, Nadal s’est détaché de Schwartzman grâce à un bris au 6e jeu, pour prendre une avance de 4-2. Après avoir consolidé le bris, Nadal en a réalisé un autre pour clore un duel marqué de nombreux échanges de haut niveau.

En demi-finale vendredi soir, qui sera sa 33e à un tournoi du Grand Chelem, Nadal croisera le fer avec l’Italien Matteo Berrettini.

PHOTO DANIELLE PARHIZKARAN, USA TODAY SPORTS

Matteo Berrettini

Ce dernier a atteint cette étape d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière grâce à une victoire de 3-6, 6-3, 6-2, 3-6, 7-6 (5), après presque quatre éreintantes heures d’action, contre le Français Gaël Monfils.

Alors que les deux joueurs combattaient la fatigue et des services déficients dans les derniers moments du duel, l’Italien de 23 ans a mis un terme à l’affrontement à sa cinquième balle de match, après avoir commis une double faute lors de sa première opportunité plusieurs minutes auparavant.

Le match, qui a commenté par un temps humide et lourd, s’est terminé sous le toit du stade Arthur-Ashe, exactement 3 h 57 minutes après le premier service.

La pluie avait fait son arrivée pendant la troisième manche. La pause a semblé être bénéfique pour Monfils, qui est 10 ans plus âgé que l’Italien. Il a remporté le quatrième set mais pas la manche ultime, qui a duré 68 minutes.

«C’est l’un des meilleurs matchs que j’ai vus. Je jouais, mais on peut aussi dire que je voyais le match», a dit Berrettini, avec le sourire.

Berrettini est seulement le deuxième Italien à se rendre en demi-finales à New York après Corrado Barazzutti, en 1977. Ce dernier assistait à la rencontre de mercredi.

Berrettini aurait pu régler le débat plus rapidement: à sa première balle de match, à 5-3, il a commis la première de ses six doubles fautes.

«J’étais un peu tendu», a t-il résumé.

L’Italien a laissé filer deux autres balles de match quand Monfils servait à 6-5. Le Français en a repoussé une autre avec un as, avant de s’incliner sur un retour trop long.

L’autre demi-finale opposera la cinquième tête de série Daniil Medvedev à Grigor Dimitrov, tombeur surprise de Roger Federer, mardi.