Les perdants des premiers tours des Internationaux d'Australie auront droit à une augmentation de salaire importante, le mois prochain, alors que les organisateurs du premier tournoi du Grand chelem de la saison accorderont la plus imposante bourse globale de l'histoire du tennis.

ASSOCIATED PRESS

En réponse aux joueurs qui exigeaient une meilleure répartition des bourses, Tennis Australia a pris une décision qui pourrait lui éviter un mouvement de boycott.

Les champions du simple à Melbourne Park en 2013 recevront chacun 2,43 millions de dollars, tandis que les perdants à l'issue des premier, deuxième et troisième tours recevront considérablement plus d'argent qu'avant.

Les perdants du premier tour toucheront 27 600 $, une augmentation de 32,7% par rapport à 2012; les perdants de la deuxième ronde empocheront 45 500 $, une hausse de 36,6%; et les athlètes éliminés au troisième tour recevront 71 000 $, soit 30% de plus.

Tous ces chiffres sont en dollars australiens, qui équivaut à peu près au dollar canadien.

En vertu d'une bourse globale de près de 31 millions, les montants accordés pour le quatrième tour, les quarts de finale et les demi-finales ont augmenté de 14% en moyenne.

Les bourses pour les trois rondes de qualification ont été bonifiées de près de 15%, tandis que celles pour le premier tour du tableau de doubles a monté de plus de 30%.

Les représentants du comité des joueurs Roger Federer, Novak Djokovic et Andy Murray avaient milité pour une distribution plus équitable des bourses, affirmant qu'il était crucial que les joueurs moins bien classés puissent toucher plus d'argent.

Les Internationaux d'Australie seront disputés du 14 au 27 janvier.