Françoise Abanda a décroché le titre de joueuse junior par excellence lors de la 26e édition des Prix d'excellence du tennis québécois 2011, remis samedi au Stade Uniprix.

LA PRESSE CANADIENNE

À la Coupe Rogers de l'an dernier, à 13 ans seulement, la Montréalaise n'a fait qu'une bouchée de son adversaire en finale des championnats canadiens extérieurs 16 ans et moins.

Parmi les autres faits d'armes d'Abanda pour 2010, on compte sa victoire chez les 14 ans et moins au prestigieux tournoi junior international Eddie Herr, ainsi que ses participations aux quarts de finale 14 ans et moins de l'Orange Bowl en Floride et des Petits As de Tarbes, en France.

Pour son titre de joueuse junior par excellence, la Fondation des amis du tennis a remis à Abanda une bourse d'encouragement de 1 000 $.

Couronné joueur junior par excellence, Samuel Monette a également reçu une bourse de la Fondation. En 2010, le Repentignois a été couronné champion canadien chez les 16 ans et moins à la coupe Rogers, a remporté le double du tournoi ITF Canadian Saville U18 avec le Torontois Roman Trkulja, en juillet, a participé à la finale du tournoi ITF Canadian Mid-West U18 au Manitoba, le même mois, et a décroché trois victoires sur le circuit junior de la Coupe Davis pour le Canada.

Martin Laurendeau a été intronisé en tant qu'athlète au Panthéon du tennis québécois. Ex-90e joueur mondial, Laurendeau a déjà atteint le quatrième tour des Internationaux des États-Unis en 1988, le troisième tour à Wimbledon en 1991 et les quarts de finale du tournoi de Stratton Mountain au Vermont en 1986 - une défaite par 7-5 et 6-2 contre l'illustre Boris Becker.

Membre de l'équipe canadienne de la Coupe Davis de 1987 à 1993, le grand droitier a également connu une carrière universitaire flamboyante à Pepperdine University, en Californie, remportant un nombre record de 32 rencontres consécutives en 1987 et parvenant aux huitièmes de finale du simple des championnats du circuit de la NCAA la même année.

Simon Larose, entraîneur de Rebecca Marino et artisan de la fulgurante ascension de l'athlète de la Colombie-Britannique, a été nommé entraîneur d'athlète sur la scène internationale par excellence.

Il a permis à Marino, 19 ans seulement, d'atteindre le 101e rang au classement de la WTA à la fin de l'année, en route vers une percée au sein du top 100. En moins d'un mois à l'automne 2010, Simon Larose a vu sa protégée décrocher trois titres ITF, soit les Challengers de Saguenay, de Kansas City et de Troy au Michigan. La Britanno-Colombienne a livré un beau combat contre l'Américaine Venus Williams au deuxième tour des Internationaux des États-Unis, en septembre, lors de sa première participation au tableau principal d'un tournoi du grand chelem.