Les qualifications à l'Euro-2012 ne reprenant qu'en mars, les sélections européennes se consacrent mercredi à des matches amicaux, avec notamment les affiches Portugal-Espagne, revanche d'un 8e de finale du Mondial, et Angleterre-France, alors qu'Argentine et Brésil s'affrontent au Qatar.

Publié le 16 nov. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Sur la route de leur titre mondial en juillet en Afrique du Sud, les Espagnols avaient écarté les Portugais en 8e de finale au terme d'un match qu'ils avaient dominé sans pour autant briller (1-0, but de Villa).

Mercredi à Lisbonne, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo tenteront de prendre leur revanche sur leurs voisins, qui présenteront un groupe très proche de celui sacré à Johannesburg, seuls Navas et Mata étant absents sur blessure.

Ils voudront surtout confirmer le redressement observé lors des deux derniers matches de qualification pour l'Euro-2012 (3-1 contre le Danemark et en Islande) après des débuts embarrassants (nul 4-4 contre Chypre et défaite 1-0 en Norvège).

Avec 3 victoires en trois matches dans le groupe I, l'Espagne, candidate avec le Portugal à l'organisation du Mondial 2018, n'a pas ce genre de problèmes.

L'autre affiche majeure de cette journée de matches amicaux est Angleterre-France à Wembley.

Les deux équipes ont totalement raté leur Mondial et sont en pleine reconstruction, l'une avec un nouveau sélectionneur - la France de Laurent Blanc -, l'autre avec un rescapé, l'Italien Fabio Capello.

Choc sud-américain au Qatar

Celui-ci, privé notamment de John Terry, Frank Lampard et Ashley Cole, devrait aligner une équipe jeune avec beaucoup d'éléments sans grande expérience internationale, comme Hart dans les buts, le jeune «gunner» Gibbs ou l'attaquant de Newcastle Carroll.

Les Anglais, qui restent sur un décevant match nul contre le Monténégro en éliminatoires (0-0), auront en mémoire le dernier match disputé à domicile contre la France: en 1999, dans l'ancien Wembley, les Bleus s'étaient imposés 2-0 sur un doublé d'Anelka.

Côté français, ce déplacement fait figure de test pour l'équipe de Laurent Blanc, qui va mieux après trois succès consécutifs en éliminatoires, mais qui doit encore s'étalonner contre un adversaire de calibre mondial.

Dans les autres rencontres, les Pays-Bas, finalistes du Mondial et auteurs d'un spectaculaire début d'éliminatoires (quatre victoires en quatre matches, 12 buts marqués), accueillent la Turquie, emmenée par le Néerlandais Guus Hiddink, alors que l'Allemagne se déplacera en Suède avec une équipe encore plus jeune que d'habitude, composée notamment de sept champions d'Europe Espoirs 2009 sacrés... en Suède.

A Klagenfurt, en Autriche, l'Italie affrontera la Roumanie, sans Cassano mais avec quatre nouveaux dont le prometteur défenseur central Ranocchia.

Deux matches seulement se disputeront dans le cadre des éliminatoires pour l'Euro-2012: Croatie-Malte (groupe F) et Finlande-Saint-Marin (groupe E).

Loin de l'Europe, à Doha au Qatar, se tiendra le choc entre les grands rivaux de l'Amérique du Sud, le Brésil et l'Argentine. Messi et Tevez côté argentin et Ronaldinho et Robinho pour le Brésil sont de la partie.