(Madrid) Après ceux du FC Barcelone, les joueurs de l’Atlético Madrid ont accepté jeudi de réduire de 70 % leurs salaires pour aider leur club à supporter les conséquences économiques de l’arrêt du football imposé par la pandémie de coronavirus.

Agence France-Presse

Le club avait déjà annoncé la semaine dernière son intention de mettre son effectif au chômage partiel.

Le dispositif « supposera une réduction de 70 % des salaires des techniciens et joueurs de l’équipe première masculine, de l’équipe première féminine et de l’Atlético Madrid B, tant que l’état d’alerte est en vigueur », précise le club madrilène dans un communiqué.

L’Espagne, deuxième pays européen le plus touché par la pandémie de coronavirus avec plus de 10 000 morts, est soumise jusqu’au 11 avril au moins à un régime de confinement strict qui a mis l’économie à l’arrêt quasi total.

Les joueurs de l’Atlético contribueront également au salaire de 430 autres employés du club, également mis au chômage partiel, un dispositif qui permet aux employeurs de suspendre des contrats ou réduire le temps de travail, et donc la rémunération, de ses salariés.

Lundi, le FC Barcelone a annoncé une mesure similaire pour ses joueurs, qui réduisent de 70 % leur salaire tant que l’état d’alerte est en vigueur. Une mesure qui devrait lui faire économiser 14 millions d’euros, selon les estimations du club.