(Lake Buena Vista) Le défenseur Frédéric Brillant a couronné la remontée tardive du D.C. United — réduit à 10 — en marquant à la 91e minute pour permettre aux siens de livrer un verdict nul de 2-2 au Toronto FC dans un match du groupe C du tournoi de relance de la Major League Soccer.

La Presse canadienne

Cette rencontre avait été reportée deux fois jusqu’ici en raison de cas de COVID-19.

« Nous sommes furieux contre nous, frustrés, a déclaré le capitaine des Torontois, Michael Bradley. Pour une équipe qui veut être aussi bonne que nous le voulons et qui a d’énormes attentes, jamais on ne devrait laisser une équipe comme ça revenir dans le match. »

« Nous étions en position de remporter ce match. Nous aurions dû le gagner, mais nous nous sommes effondrés », a ajouté l’entraîneur-chef, Greg Vanney.

Ayo Akinola, au cours d’un rare départ, a marqué deux fois en première demie pour procurer une avance de deux buts aux Torontois. Le vent a toutefois tourné à la 84e minute, quand United, complètement dominé, a inscrit son premier but.

Federico Higuain, à ses débuts avec D. C. United après une carrière remarquable à Columbus, a amorcé la remontée avec un petit lob au-dessus de Quentin Westberg, après que le cœur de la défense torontoise remodelée eut été déjoué par la passe de Felipe.

Brillant a complété le retour, se postant devant Laurent Ciman pour recevoir la tête de Steven Birnbaum après un coup franc de Felipe.

Akinola avait ouvert la marque à la 12e minute, battant un défenseur avant de se faufiler entre deux autres et décocher un boulet du pied droit à l’entrée de la surface.

Le footballeur de 20 ans a doublé l’avance à la 44e minute, sur une superbe passe d’Alejandro Pozuelo. Fin seul au deuxième poteau, Akinola n’a eu qu’à pousser le ballon dans une cage abandonnée.

Akinola a bien failli redonner une avance au TFC à la 96e minute, mais Bill Hamid a pu placer une main devant son ballon redirigé de la tête.

« De façon générale, il s’agit d’une performance courageuse de la part d’un groupe doté d’une bonne force mentale, a déclaré l’entraîneur-chef de D. C. United, Ben Olsen. Ça n’a pas été facile depuis que nous sommes arrivés ici. Il y a plusieurs éléments à tenir compte, les matchs déplacés, etc. D’obtenir un résultat dans ce match, ça en dit long sur notre groupe.

« Oui, nous pouvons être meilleurs. Mais c’est un marathon. Le truc dans ce genre de tournoi est que vous devez vous améliorer de match en match. »

Les esprits se sont échauffés au sifflet final après ce duel ponctué de plusieurs tacles disgracieux.

D. C. United a été réduit à 10 joueurs en deuxième demie quand le milieu de terrain Junior Moreno a reçu un deuxième carton jaune pour un tacle par derrière contre Marky Delgado dans les arrêts de jeu de la première demie.

Le TFC a utilisé cet avantage numérique au retour, déplaçant le ballon et semblant se diriger vers une victoire facile. Jusqu’à ce que tout s’effondre.

Les deux clubs devaient d’abord s’affronter vendredi, mais le match a été repoussé à dimanche en raison de l’arrivée tardive des Torontois sur le site, retard causé par la nécessité de tenir de plus amples tests de détection au sein des troupes.

Dimanche, le match a été repoussé à la dernière minute après la découverte d’un cas au D. C. United et d’un résultat non concluant dans le vestiaire adverse.

Les joueurs du Toronto FC et du D. C. United qui ont provoqué le report du match ont depuis obtenu deux résultats négatifs. Du coup, ils ont reçu la permission de rejoindre leurs coéquipiers, selon les dirigeants des deux formations.

Le TFC disputera son deuxième match de groupe face à l’Impact de Montréal jeudi.