(Bucarest, Roumanie) Explosif d’entrée de jeu : le Portugal, tenant du titre, est tombé dans le groupe de la France, championne du monde en titre, et l’Allemagne dans la poule la plus dense de l’Euro 2020, selon le tirage au sort réalisé samedi à Bucarest.

Agence France-Presse

Les trois derniers vainqueurs des trois derniers tournois internationaux majeurs dans le même groupe ? C’est l’ironie du sort de ce tirage au sort complexe, entre considérations diplomatiques et impératifs géographiques, qui a frappé le Portugal, la France et l’Allemagne, pour ce premier Euro (12 juin-12 juillet 2020) organisé dans 12 villes du Vieux Continent.  

« Deux champions du monde, un champion d’Europe et vainqueur de la Ligue des nations, je pense que c’est un groupe que personne ne voulait », a constaté Fernando Santos, le sélectionneur portugais.

La France, championne du monde 2018, défiera l’Allemagne, championne du monde en 2014, d’entrée de tournoi, le 16 juin 2020 à Munich. L’identité du quatrième adversaire du groupe F n’est pas encore connu car pour la première fois dans l’histoire de la compétition européenne, les quatre derniers billets ne seront distribués qu’en mars à l’issue des barrages.

La reprise de la finale de l’édition 2016 entre le Portugal de Cristiano Ronaldo et la France de Didier Deschamps se jouera le 24 juin à Budapest, en Hongrie.  

PHOTO FABRICE COFFRINI, AGENCE FRANCE-PRESSE

Les sélectionneurs portugais Fernando Santos, allemand Joachim Löw et français Didier Deschamps

« C’est le groupe le plus difficile, mais on doit l’accepter, c’est comme ça. Cela demandera à l’équipe de France d’être prête tout de suite », a réagi Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus.

Le Portugal, placé dans le chapeau N.3, faisait figure d’épouvantail pour toutes les grandes nations du football européen, même si les partenaires de Ronaldo ont peiné à valider leur qualification.

PHOTO KAI PFAFFENBACH, REUTERS

La Coupe Henri Delaunay

Les autres favoris épargnés

Quant à l’Allemagne, éliminée dès la phase de groupes au Mondial 2018, elle est en pleine reconstruction et a tiré son épingle du jeu dans l’un des groupes d’éliminatoires les plus relevés.

Pas assez néanmoins pour que son sélectionneur Joachim Löw se pose en favori : la France « est championne du monde, depuis trois, quatre ans elle monte en puissance. Elle est favorite du groupe », a-t-il lancé, confirmant être tombé dans le « groupe de la mort ».

La possibilité pour les quatre meilleurs troisièmes de groupe de se qualifier pour les huitièmes de finale offre toutefois une chance aux trois « cadors » de ce groupe F de tous se qualifier.

Les autres favoris à la victoire finale ont eu plus de réussite.

PHOTO FABRICE COFFRINI, AGENCE FRANCE-PRESSE

La Croatie, vice-champion du monde placé dans le chapeau 2, a été de son côté reversé avec l’Angleterre dans le groupe D, hébergé à Glasgow et Londres, où se tiendront aussi les demi-finales puis la finale.

La Belgique, N.1 au classement FIFA, connaissait déjà quasiment tous ses adversaires avant le tirage : les demi-finalistes du Mondial 2018 iront à Saint-Pétersbourg et Copenhague pour défier la Russie et le Danemark, ainsi que la Finlande dans le groupe B.

PHOTO FABRICE COFFRINI, AGENCE FRANCE-PRESSE

« Tous nos matchs se dérouleront dans une zone très restreinte, la sagesse voudrait qu’on établisse notre camp à Saint-Pétersbourg. Il faut éviter de passer trop de temps en avion, rester au sol est la meilleure préparation pour les joueurs », a déclaré Roberto Martinez, sélectionneur de la Belgique.

PHOTO FABRICE COFFRINI, AGENCE FRANCE-PRESSE

Les Pays-Bas n’ignoraient pas non plus devoir défier l’Ukraine, chez eux à Amsterdam dans le groupe C. Mais ils ont appris que l’Autriche se dressera également sur leur route.

PHOTO FABRICE COFFRINI, AGENCE FRANCE-PRESSE

L’Espagne, l’un des 12 hôtes de la compétition, a été placée dans le groupe E avec la Suède, la Pologne et un barragiste à déterminer.

PHOTO FABRICE COFFRINI, PHOTO FABRICE COFFRINI, AGENCE FRANCE-PRESSE

Turquie-Italie sera l’affiche du match d’ouverture le 12 juin à Rome. Le Pays de Galle et la Suisse sont les deux autres pays inclus dans le groupe A.