Source ID:; App Source:

L'espoir de voir un Mondial à 48 équipes s'amenuise

Le Qatar est présentement affairé à construire huit... (REUTERS)

Agrandir

Le Qatar est présentement affairé à construire huit stades afin d'y accueillir la Coupe du Monde de soccer pour la première fois au Moyen-Orient. Douze à quatorze stades seraient nécessaires pour la tenue d'un événement à 48 équipes.

REUTERS

Associated Press

Les chances de faire évoluer le format du Mondial, qui aura lieu au Qatar en 2022, de 32 à 48 équipes sont de plus en plus minces, puisque la FIFA a décidé dimanche de ne pas aborder le sujet lors du prochain congrès de la fédération, qui se déroulera mercredi prochain à Moscou.

L'étude de faisabilité sur l'augmentation du nombre d'équipe a été suspendue après que le président du comité organisateur de la Coupe du Monde au Qatar, Hassan Al-Thawadi, se soit adressé au conseil de l'organisation de Football mondial et la président de la FIFA, Gianni Infantino, en stipulant que l'approbation des pays de la région du Golfe était une «condition préalable».

Après avoir indiqué antérieurement qu'il était enthousiaste à l'idée d'ajouter 16 équipes à la compétition, Infantino doute maintenant et croit que cet ajout considérable pourrait venir perturber les préparatifs du tournoi.

Le congrès de la FIFA, qui regroupe 211 fédérations de soccer, ne tiendra pas de discussions à ce sujet. Toutefois, la décision devra être prise avant le début des matchs de qualifications. Infantino a indiqué qu'il n'y aurait aucun changement au nombre de finalistes lorsque les qualifications, qui débuteront tôt en 2019, seront amorcées.

«Le conseil aura le dernier mot, a souligné Infantino dimanche, après la réunion du conseil. Mais évidemment, la décision ne pourra être prise sans l'accord du pays hôte. C'est une condition préalable.»

Le Qatar est présentement affairé à construire huit stades afin d'y accueillir la Coupe du Monde de soccer pour la première fois au Moyen-Orient. Douze à quatorze stades seraient nécessaires pour la tenue d'un événement à 48 équipes. La seule façon d'y arriver pour le Qatar serait de partager les tâches avec une autre nation hôte. Cette option serait difficile à mettre en oeuvre puisque les voisins du Qatar se sont enlisés dans une dispute diplomatique l'an dernier. Cela irait également à l'encontre du vote réalisé en 2010 pour déterminer le pays hôte.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer