L'appel des agences antidopage américaine et canadienne à exclure totalement la Russie des JO de Rio relève d'une « campagne planifiée » de ces deux pays contre la Russie, a dénoncé lundi le président du Comité olympique russe (COR) Alexandre Joukov.

Mis à jour le 18 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

« Le Comité olympique russe a été très déçu des actions des agences antidopage des États-Unis et du Canada qui (...) ont toutes les deux appelé à exclure les sportifs russes de Rio », a écrit Alexandre Joukov dans une lettre au président du Comité olympique international (CIO), Thomas Bach, rendue publique lundi.

« Nous avons l'impression qu'il s'agit d'une campagne planifiée visant à pousser les sportifs russes hors de la compétition », dénonce-t-il.

Beckie Scott, présidente de la commission des athlètes de l'Agence mondiale antidopage, a appelé récemment à signer une pétition émanant des agences antidopage américaine et canadienne demandant l'exclusion totale des athlètes russes des prochains JO (5-21 août). Ce courrier se base sur le rapport commandé au professeur Richard McLaren sur le supposé dopage organisé mis en place par les autorités russes durant les JO d'hiver de Sotchi 2014, rapport qui devait être publié lundi à 9 h. « Comment ces organisations connaissent le contenu du rapport avant qu'il ne soit publié ? Cette situation suscite de sérieux doutes concernant l'intégrité et l'indépendance de ce rapport », poursuit Alexandre Joukov, menaçant de porter l'affaire devant la commission d'éthique du CIO.

L'intervention de Beckie Scott, comme celles des agences antidopage canadienne et américaine, « contrevient aux principes de la charte olympique et ébranle la confiance dans le rapport de McLaren », ajoute-t-il.

Le président des Comités olympiques européens (EOC), Pat Hickey, s'était déclaré « choqué » dimanche de l'initiative nord-américaine, estimant que « l'indépendance et la confidentialité du rapport McLaren ont été compromises ».

La Fédération russe d'athlétisme est déjà suspendue depuis novembre par la Fédération internationale (IAAF), mais 68 athlètes russes ont déposé un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) pour participer aux JO à titre individuel. Le TAS statuera avant jeudi.

photo Pavel Golovkin, archives AP

 Le président du Comité olympique russe  Alexandre Joukov.