Jonathan Toews. Pavel Datsyuk. Patrice Bergeron.

Mathias Brunet

Sans rien enlever aux Bob Gainey, Guy Carbonneau, Doug Jarvis, Jere Lehtinen, Kris Draper et John Madden, le trophée Selke remis à l'attaquant défensif par excellence de la LNH prend de la valeur avec les années. On n'est pas très loin du trophée Hart remis au joueur par excellence.

Et si on me demandait franchement à choisir pour mon équipe fictive trois attaquants parmi les six finalistes aux trophées Hart et Selke, j'écarterais probablement deux candidats au Hart cette année, John Tavares et Alex Ovechkin.

Ovechkin ou Toews? Toews sans hésiter.

Et je me demande si Patrice Bergeron, en raison de son jeu défensif, de son offensive, de son excellence lors des mises au jeu, n'est pas au moins aussi utile à son club que ne peut l'être Tavares, aussi génial offensivement peut-il être. Quand à Datsyuk, j'ai souvent affirmé qu'il était parmi les cinq meilleurs de la LNH.

La défense gagne les championnats, n'est-ce pas?