(Tokyo) Le Bahaméen Steven Gardiner, champion du monde en titre et invaincu depuis 2017, est devenu champion olympique du 400 m pour la première fois de sa carrière, jeudi à Tokyo.

Agence France-Presse

En 43 sec 85, il a devancé le Colombien Anthony Jose Zambrano (44 sec 08) et le Grenadien Kirani James (44 sec 19), qui monte sur le podium olympique du tour de piste pour la troisième fois consécutive.

Gardiner a confirmé à 25 ans son emprise sur la discipline depuis sa dernière défaite en 2017 en finale des Mondiaux face au Sud-Africain Wayde Van Niekerk. Depuis, il a remporté les 20 courses qu’il a terminé (il compte trois abandons).

L’athlète, qui s’entraîne aux États-Unis à Clermont (Floride) sous les ordres de Gary Evans, avait été éliminé en demi-finales des derniers Jeux olympiques à Rio en 2016, où il avait décroché le bronze du relais 4x400 m.

Le Combien Zambrano, déjà vice-champion du monde, a pris l’argent pour ses premiers JO à 23 ans.

Troisième, le Grenadien Kirani James a réussi à 28 ans l’incroyable performance de monter sur le podium de trois éditions consécutives des JO après l’or de 2012 et l’argent de 2016.  

Il est le seul coureur de 400 m à compter plus de deux médailles olympiques, hommes et femmes confondus.  

Le héros de Grenade a par ailleurs remporté les trois seules médailles aux JO de l’histoire de son pays, tous sports confondus.

Tenant du titre, Wayde Van Niekerk avait été éliminé en demi-finales.

L’athlète de 29 ans, qui avait été l’une des grandes stars des JO de Rio avec un record du monde sensationnel en finale (43 sec 03), a été longtemps éloigné des pistes après une grave blessure au genou en 2017, juste après sa médaille d’or mondiale décrochée à Londres. Il a repris la compétition en 2020 sans faire d’étincelles depuis.