(Tokyo) Le Canada a conclu le tournoi féminin de volleyball de plage des Jeux de Tokyo les mains vides.

Joshua Clipperton La Presse Canadienne

Sarah Pavan et Melissa Humana-Paredes ont perdu en trois manches face aux Australiennes Mariafe Artacho del Solar et Taliqua Clancy, mardi, immédiatement après que leurs compatriotes Heather Bansley et Brandie Wilkerson eurent subi le même sort lors des quarts de finale contre les Lettones Tina Graudina et Anastasija Kravcenoka.

Pavan et Humana-Paredes étaient les championnes du monde en titre. Elles n’avaient toujours pas échappé de manche à Tokyo.

« Ça va prendre des semaines.. des mois, peut-être, pour essayer de comprendre ce qui s’est produit, a dit Humana-Paredes, toujours sous le choc. À ce point-ci du tournoi, vous affrontez d’excellentes équipes et l’équipe australienne est excellente. Les autres équipes que nous avions affrontées étaient très bonnes aussi et nous avions travaillé fort pour être prêtes. Ça ne s’est tout simplement pas manifesté sur le terrain.

« Je ne sais pas pourquoi…. je ne sais pas. Je n’ai pas de réponses. »

Pavan et Humana-Paredes ont échappé la première manche 21-15 face aux Australiennes. Elles ont rebondi en gagnant la deuxième manche 21-19, mais elles ont finalement perdu 15-12 lors du set ultime au parc Shinokaze.

« Nous avons connu un très lent départ, je crois que c’est évident, a reconnu Pavan, qui est âgée de 34 ans et qui a aussi retenu des larmes. Nous avons tiré de l’arrière tout au long du match. Nous étions déjà passées par là, mais pas dans ce tournoi. Nous sommes habituellement très bonnes pour tourner la page.

« Nous l’avons fait en deuxième manche, mais nous avons retrouvé des mauvais plis lors du troisième set. »

Pour leur part, Bansley et WIlkerson ont baissé pavillon 21-13, 18-21, 15-11. Elles ont commis 13 erreurs au service, contre seulement huit pour les Lettones.

Le Canada avait deux occasions d’atteindre les demi-finales et il aurait été garanti d’une médaille si les deux équipes s’étaient imposées en quarts de finale.

Finalement, la seule médaille olympique du programme demeure le bronze acquis quand le sport a fait ses débuts aux Olympiques en 1996 à Atlanta.

« Ça fait mal. Ça fait vraiment mal », a avoué Wilkerson, qui est âgée de 29 ans et originaire de Toronto.

« Nous savons que nous en sommes capables. Et quand ça ne se manifeste pas sur le terrain, c’est dur à accepter émotionnellement », a-t-elle ajouté.

Les duos australien et letton croiseront le fer en demi-finales.

Dans l’autre portion du tableau, les Américaines April Ross et Alix Klineman ont vaincu les Allemandes Laura Ludwig et Maragareta Kozuch en deux manches. Elles affronteront en demi-finales les Suissesses Anouk Vergé-Dépré et Joana Heidrich, qui ont défait les Brésiliennes Ana Patricia Silva Ramos et Rebecca Silva en trois manches.