(Tokyo) L’Australienne Emma McKeon est passée à l’histoire lors des Jeux olympiques de Tokyo, dimanche, tandis que l’Italien Lamont Jacobs est devenu l’homme le plus rapide au monde.

La Presse Canadienne

McKeon a obtenu une septième médaille à Tokyo lorsque l’équipe féminine d’Australie a remporté le relais 4x100 mètres quatre nages.

PHOTO OLI SCARFF, AGENCE FRANCE-PRESSE

Emma McKeon (à gauche)

Âgée de 27 ans, McKeon est devenue la première nageuse de l’histoire à gagner sept médailles lors d’une même olympiade. Les seuls hommes à avoir réalisé l’exploit sont Michael Phelps, Mark Spitz et Matt Biondi.

Couronnant une brillante performance de l’équipe féminine, McKeon a suivi sa victoire au 50 mètres style libre, obtenue plus tôt dans la journée, en nageant en style papillon lors du relais.

Cate Campbell a été la dernière nageuse de l’Australie, qui a établi un record olympique de 3 : 51,60. Elle a devancé les Américaines, doubles championnes en titre.

Depuis le début des Jeux de Tokyo, McKeon a également mis la main sur une médaille au 100 mètres style libre, au relais 4x100 mètres style libre, au 100 mètres papillon, au relais 4x200 mètres style libre et au relais 4x100 mètres quatre nages mixte.

En soirée, Jacobs a mis fin au règne olympique de 13 ans d’Usain Bolt au 100 mètres en athlétisme.

En l’absence de l’étoile jamaïcaine, maintenant à la retraite, Jacobs a triomphé au 100 m grâce à un chrono de 9,80 secondes.

Jacobs, qui né au Texas d’un père américain et d’une mère italienne, a été accompagné sur le podium par l’Américain Fred Keley (9,84) et le Canadien Andre De Grasse (9,89).

PHOTO MATT YORK, ASSOCIATED PRESS

Xander Schauffele

Bolt avait dominé le 100 m et le 200 m aux Jeux de 2008, 2012 et 2016.

Le champ était libre au 100 m à Tokyo, mais la victoire de Jacobs représente une surprise. Sa victoire majeure principale en carrière jusqu’ici était survenue en salle sur 60 mètres aux championnats européens.

De la tension sur le parcours

Xander Schauffele a gagné la médaille d’or en surmontant plus de pression qu’il ne l’aurait imaginé.

Au moment où Schauffele semblait perdre son emprise sur la médaille d’or, l’Américain de 27 ans a répondu en réussissant deux coups roulés cruciaux.

Schauffele a remis une carte de 67 (moins-4) et il a devancé le Slovaque Rory Sabbatini par un coup pour conclure le tournoi olympique de golf masculin au premier échelon.

L’Américain a réussi un coup roulé d’une distance de six pieds pour un oiselet pour prendre les devants. Il a ensuite inscrit une normale pour confirmer sa victoire.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Shi Tingmao

La tension était à couper au couteau sur le parcours du club de golf Kasumigaseki. Quand le dernier groupe a marché vers le 18e vert, neuf joueurs étaient dans la course pour l’obtention d’une médaille.

Le Slovaque Rory Sabbatini a gagné la médaille d’argent alors que C. T. Pan, de Taipei, a décroché la médaille de bronze.

Tingmao l’impériale

La plongeuse chinoise Shi Tingmao a obtenu une deuxième médaille d’or de suite au tremplin de trois mètres.

Shi a mené l’épreuve d’un bout à l’autre pour aisément devancer sa compatriote Wang Han. L’Américaine Krysta Palmer a complété le podium.

Shi a montré un total de 383,50 points pour ses cinq plongeons, soit près de 35 points de mieux que sa coéquipière au trois mètres synchro.

Shi a maintenant gagné quatre médailles d’or en carrière, poursuivant la domination de la Chine en plongeon.

Les plongeuses chinoises dominent l’épreuve sans partage depuis les Jeux de Séoul, en 1988. La dernière athlète ne provenant pas de l’Empire du Milieu à monter sur la plus haute marche du podium est Sylvie Bernier à Los Angeles, en 1984.

Six personnes bannies

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo ont déclaré avoir banni six personnes, dont deux médaillés d’argent de la Géorgie, pour avoir enfreint les règles conçues pour protéger contre les cas de COVID-19.

Toshiro Muto, le directeur général des Jeux, a affirmé qu’il s’agissait d’une « violation claire et grave » des soi-disant règles de santé et de sécurité pour deux judokas géorgiens d’aller faire du tourisme.

Vazha Margvelashvili et Lasha Shavdatuashvili ont été vus près de la tour de Tokyo mardi, après la fin de leurs évènements.

Muto a déclaré que l’ambassade de Géorgie à Tokyo s’était excusée pour l’incident.

Les quatre autres personnes étaient des entrepreneurs accrédités de Grande-Bretagne et des États-Unis, arrêtés pour avoir prétendument consommé de la cocaïne avant l’ouverture des Jeux olympiques.

Biles fait impasse

Simone Biles ne défendra pas son titre olympique aux exercices au sol.

USA Gymnastics a fait savoir que la sextuple médaillée olympique avait décidé de ne pas prendre part à cette épreuve.

PHOTO LOIC VENANCE, AGENCE FRANCE-PRESSE

Simone Biles

Biles a gagné la médaille d’or dans cette discipline lors des Jeux de Rio, en 2016, et elle s’était classée deuxième lors des qualifications, la semaine dernière. La Britannique Jennifer Gadirova remplacera Biles pour la finale de lundi.

USA Gymnastics a ajouté que Biles n’avait pas encore décidé si elle prendrait part à la finale de mardi à l’épreuve de poutre d’équilibre.

Biles est aux prises avec un blocage mental qui, en gymnastique, est appelé « les twisties ». Elle a du mal à déterminer où se trouve son corps par rapport au sol lorsqu’elle est dans les airs.