(Houston) Hinako Shibuno a récolté six oiselets en route vers un 67, vendredi, prenant trois coups d’avance en tête à l’Omnium féminin des États-Unis.

Associated Press

Gagnante de l’Omnium britannique en 2019, la Japonaise a signé quatre oiselets sur le deuxième neuf, cheminant vers un total de 135, moins sept.

Sa plus proche rivale est Linn Grant, qui a ramené une deuxième carte de 69. La Suédoise a mérité trois de ses quatre oiselets en première moitié de parcours.

L’Américaine Kaitlyn Papp est au plus fort de la course, notamment grâce à une séquence de trois oiselets en cinq trous.

Papp (68) a conclu avec deux oiselets d’affilée, pour une récolte de cinq au total.

« Ça donne confiance en vue du week-end », a résumé la Texane, qui en est à sa dernière année avec les Longhorns, dans la NCAA.

Elle partage la troisième place avec Megan Khang (69) et Amy Olson (72), des compatriotes.

Olson entamait la journée avec un coup de priorité au sommet, mais sa ronde a inclus trois bogueys et un double boguey.

Elle a au moins ponctué sa journée avec un quatrième oiselet.

L’Américaine de 19 ans Yealimi Noh, deuxième à la Classique Volunteers of America, le week-end dernier, a joué 69 et figure dans une impasse en 14e place, à six coups de la tête.

Brooke Henderson a ramené une carte de 73, un coup de plus que la veille.

L’Ontarienne s’est qualifiée de justesse pour la fin de semaine, en 47e position.

ALENA Sharp, elle aussi de l’Ontario, a été écartée par un coup (75-71).

Angela Stanford, victorieuse à la Classique VOA, n’a jamais été dans la course avec des scores de 80 et 74, cette fois-ci. Elle a commis deux doubles bogueys à chaque jour.