(Norton) Il a fallu une décevante normale pour faire prendre conscience à Scottie Scheffler qu’il avait réussi assez d’oiselets pour remettre une carte de 59, vendredi.

Associated Press

Grâce à sa deuxième ronde spectaculaire, Scheffler a fait un bond de 70 places à l’Omnium Northern Trust, jusqu’au 2e rang, et a réussi la 12e ronde de moins de 60 de l’histoire du circuit de la PGA.

Scheffler a confirmé sa ronde de 59 en réussissant un oiselet au 18e fanion.

« Tu n’as pas souvent l’occasion de réussir un oiselet pour tomber à 59. J’étais un peu nerveux d’effectuer mon coup roulé, mais ce n’est rien de nouveau, a-t-il dit. Je suis nerveux à chacun de mes coups. C’est comme ça, quand tu joues du golf compétitif. »

C’est donc la cinquième année consécutive que se produit une ronde de 59 ou mieux sur le circuit de la PGA.

Ce magnifique pointage n’a toutefois pas généré d’excitation sur le parcours, aucun spectateur n’étant admis aux abords du terrain. Scheffler jouait en compagnie de Kevin Streelman et de Tony Finau, et seulement un d’entre eux savait ce qui se passait.

« Il n’y a personne pour tenir les panneaux, alors j’en ai parlé à Tony sur le vert du 17e trou. Il n’avait aucune idée, a indiqué Streelman. Il pensait que Scottie était à - 7 ou - 8. C’est la différence en ce moment. Il y aurait sans doute eu de l’énergie avec des partisans qui nous suivraient. »

Pendant que Scheffler signait sa carte au chalet, Dustin Johnson avait déjà réussi un départ explosif sur le parcours du TPC Boston.

Oiselet. Aigle. Oiselet. Aigle. Oiselet.

Johnson a retranché neuf coups à la normale lors de ses huit premiers trous et a amorcé le deuxième neuf avec deux oiselets. Il se retrouvait à - 11 après 11 trous.

PHOTO MARK KONEZNY, USA TODAY SPORTS

Dustin Johnson

Par la suite, Johnson s’est transformé en machine à normale et n’a pas été en mesure d’égaler le pointage de Scheffler ou même de l’améliorer.

Johnson a joué 60 et s’est emparé du premier rang du tournoi, deux coups devant Scheffler et Cameron Davis (65), grâce à un pointage cumulatif de - 15.

« Je suis heureux de ma ronde malgré tout, a déclaré Johnson. Je suis très heureux de ma position au classement à la veille des rondes de la fin de semaine. »

Il faut remonter à la Classique John Deere, en 2010, pour noter deux joueurs ayant ramené une carte de 60 ou moins lors de la même journée. Ces bas pointages ont contribué à déranger Tiger Woods, qui n’a joué que 71 et qui se retrouve à 12 coups de Johnson.

« Je ne l’avais pas aujourd’hui, a avoué Woods. Je suis passé près de briser quelques bâtons, mais je ne l’ai pas fait. C’est positif. »

Danny Lee (64), Harris English (66) et Louis Oosthuizen (65) se partagent la quatrième position, à - 12.

Mackenzie Hughes, qui a affiché un pointage de 68 pour la deuxième journée de suite, est le Canadien le mieux classé, à égalité au 29e échelon, à - 6. Son compatriote Corey Conners (65) a grimpé à égalité à la 40e place, à - 5.