(Dublin) Jon Rahm a montré pourquoi il était un joueur si explosif avec ses bâtons. C’est peut-être ce qui lui permettra de s’emparer du premier rang mondial.

Doug Ferguson
Associated Press

Rahm a accusé quatre coups de retard sur le meneur avant de remettre une carte de 68 (- 4) pour se hisser en tête du tournoi Memorial, samedi.

Rahm était installé au 13e trou du parcours de Muirfield Village lorsqu’il a amorcé une séquence de quatre oiselets. Pendant ce temps, Tony Finau et Ryan Palmer, les meneurs après deux rondes, se sont écroulés et ils ont glissé au deuxième échelon, à - 8.

Rahm, qui montre un pointage cumulatif de - 12, pourrait devenir le numéro un mondial pour la première fois en carrière s’il triomphe dimanche et que Rory McIlroy ne termine pas deuxième. McIlroy (72) aura du travail à faire, lui qui accuse 10 coups de retard derrière l’Espagnol.

Finau n’a commis aucun boguey au premier neuf, il a réussi un long coup roulé d’une distance de 50 pieds pour un oiselet au 10e fanion et il en a ajouté un au 11e trou pour se rendre à - 12.

Un élan a tout changé.

Le coup de départ de Finau au 12e trou a atterri 15 verges plus loin que le vert. Il a ensuite éprouvé des difficultés avec son jeu court pour commettre un double boguey. Finau en a finalement commis un autre au 17e fanion pour jouer 73.

Palmer a quant à lui commis deux bogueys à ses trois derniers trous et il a lui aussi signé une carte de 73.

Danny Willett a bouclé le parcours en 70 coups et il se retrouve seul en quatrième position, à - 6.

Tiger Woods s’est ressaisi après une deuxième ronde très difficile. Il a fait un bond de 27 positions grâce à une ronde de 71 et il est en 37e place.

Le Canadien Mackenzie Hughes a commencé sa troisième ronde dans le top 10 et il a inscrit un 73 à sa carte pour pointer à égalité en neuvième place, à - 3. Ses compatriotes Adam Hadwin (70) et Corey Conners (72) occupent respectivement les 24e et 45e rangs.