(Dublin) Collin Morikawa a remporté l’Omnium Workday grâce à une normale au troisième trou de prolongation contre Justin Thomas, dimanche à Dublin, en Ohio.

Doug Ferguson
Associated Press

Morikawa avait trois coups de retard avec trois trous à disputer. Finalement, une carte de 66 lui a permis de forcer la tenue d’une prolongation.

Au premier trou supplémentaire, Thomas a calé un roulé de 50 pieds pour un oiselet, mais Morikawa s’est acquitté de sa tâche à partir de 25 pieds. Au deuxième, Thomas a raté un roulé de 10 pieds qui lui aurait valu la victoire. Dans les deux cas, c’était au 18vert.

Finalement, au 10e, Thomas a envoyé sa balle derrière un arbre et a commis un boguey. Morikawa s’en est tiré avec la normale et a remporté son deuxième gain en carrière. « C’était fou », a résumé le vainqueur.

Grâce à 4 oiselets de suite et 10 trous d’affilée où un seul roulé a suffi, Thomas (69) avait 3 coups d’avance après 15 trous.

« Je n’ai jamais pensé que c’était terminé, a déclaré Thomas. Les statistiques disaient sûrement autre chose, mais j’ai simplement tenté de garder la tête basse et penser qu’il l’aurait, mais espérer qu’il ne l’ait pas, égoïstement, mais il l’a eu. »

Morikawa et Thomas ont terminé à 269, soit 19 coups sous la normale.

« Je suis fâché »

Le mois dernier, au Colonial, Morikawa a perdu en prolongation en ratant un roulé de trois pieds. Il n’a pas bousillé son occasion cette fois-ci, à ses débuts au club Muirfield Village.

Il s’agit d’une victoire importante pour le golfeur de 23 ans, qui a su s’imposer sur le circuit en adoptant un style très constant, seulement 13 mois après avoir terminé l’université.

« Je viens vraiment d’atteindre une étape importante, un nouveau plateau en carrière », a soutenu Morikawa, qui se hissera au 13e rang mondial, soit un échelon devant Tiger Woods. « Nous avons éliminé le no 1 mondial. Nous avons aussi tassé le no 2. Je dois simplement ouvrir les portes et continuer en ce sens. »

Thomas a commis des bogueys consécutifs aux deuxième et troisième trous ; il avait passé 55 trous de suite sans en commettre un.

PHOTO JOSEPH MAIORANA, USA TODAY SPORTS

Justin Thomas s’est déçu dimanche…

« C’est complètement inacceptable de concéder une avance de trois coups avec trois trous à jouer, a souligné Thomas. Je suis fâché, je suis déçu de moi-même. Mais à la fin de la journée, c’est du passé, et je dois simplement prendre un petit moment pour construire l’avenir et penser à ce que je peux améliorer en vue du prochain tournoi. »

Le Norvégien Viktor Hovland (71) a terminé à quatre coups de la tête. Il a nui à sa cause avec deux bogueys en cinq trous – des balles dans le sable et dans l’eau, respectivement.

Les heures de départ ont été devancées, car on prévoyait des orages, mais le temps a été clément.

Le parcours sera fermé lundi pour que les préposés préparent le terrain pour le Memorial, qui débutera jeudi.