Pas moins de 19 Canadiens sont inscrits à l'Omnium canadien et, comme le soulignait le vétéran Mike Weir, les probabilités sont plus élevées de voir un des nos joueurs mettre fin à la fameuse disette des Canadiens dans leur championnat national.

Michel Marois LA PRESSE

Du groupe, le golfeur le plus en forme actuellement est probablement David Hearn, 32e dimanche dernier à l'Omnium britannique et toujours solide sur les parcours difficiles. «Et je crois que le parcours du Royal Montréal est l'un de ceux-là, a estimé l'Ontarien de 35 ans. J'aime être patient sur un parcours, placer mes coups dans l'allée, sur les verts et profiter des occasions quand elles se présentent. C'est une formule qui donne de bons résultats là où la normale est un bon pointage, en tournois majeurs par exemple...»

> Les résultats en direct

Aucun Canadien n'a gagné l'omnium depuis Pat Fletcher en 1954, Weir étant celui qui s'en est le plus approché avec une deuxième place en 2002. «Nous avons nos seulement plus de joueurs dans le tournoi, mais aussi plus de prétendants à la victoire», a estimé l'ancien champion du Tournoi des Maîtres.

«Des gars comme Graham (DeLaet) ou David (Hearn) ont tout ce qu'il faut pour s'imposer sur le Circuit de la PGA, a poursuivi Weir. C'est évident qu'il y a une pression supplémentaire associée au fait de jouer chez eux, devant leurs partisans, mais ils n'ont justement rien à faire de plus pour avoir des chances de gagner. En fait, la clé sera peut-être justement de jouer en faisant comme si c'était un tournoi comme tous les autres.»

Deux Québécois sont de la compétition: Dave Lévesque, qui a reçu une exemption, et Beon Yeong Lee (un Montréalais d'origine coréenne), qui a remporté la qualification régionale il y a quelques semaines au club Elm Ridge.