(Toulouse) Le Canadien Michael Woods (Israel-Premier tech) a remporté dimanche la Route d’Occitanie dont la 4e et dernière étape, entre les Angles (Pyrénées-Orientales) et Auterive (Haute-Garonne), a été enlevée au sprint par l’Italien Niccolo Bonifazio (Total Energies).

Publié le 19 juin
Agence France-Presse

Troisième des Mondiaux en 2018 et vainqueur de deux étapes sur le Tour d’Espagne, l’expérimenté Canadien (35 ans) avait fait le plus dur la veille en remportant l’étape reine à travers les Pyrénées.

Attentif, ce dernier a pris les bonnes roues quand un groupe d’une trentaine de coureurs, composé de l’ensemble des principaux protagonistes du classement général, s’est détaché à plus de 60 kilomètres de l’arrivée.

Piégé par cette bordure, le sprinter français Arnaud Démare, qui faisait partie des favoris du jour, n’est jamais parvenu à revenir, abandonnant très vite toutes ses chances de doublé après son succès à l’Isle-Jourdain lors la première étape.

Le Picard, qui a fait du prochain Championnat de France son principal objectif de l’été puisqu’il ne prendra pas le départ de la Grande Boucle dans quinze jours, a une semaine devant lui pour retrouver sa fraîcheur.

En son absence, les autres sprinters de cette Route d’Occitanie se sont expliqués entre eux et c’est l’Italien Bonifazio qui a tiré son épingle du jeu en prenant le meilleur sur son compatriote Matteo Moschetti (Trek-Segafredo) et l’Allemand Max Kanter (Movistar).