(El Barraco) Rafal Majka a pris la tête lors de la première des quatre ascensions et a tenu bon pour une victoire impressionnante dans la 15e étape de la Vuelta, dimanche.

Associated Press

Odd Christian Eiking a toutefois gardé la tête du classement général.

Majka est allé en tête avec moins de 90 kilomètres à parcourir et a gardé le contrôle pendant le reste de la difficile étape de 197,5 kilomètres, entre Navalmoral de la Mata et El Barraco.

Il a franchi la ligne d’arrivée en quatre heures, 51 minutes et 36 secondes, soit 1 h 27 d’avance sur Steven Kruijswijk.

Il s’agissait de la première victoire d’étape de la Vuelta depuis 2017 pour Majka, un Polonais de l’équipe UAE Team Emirates.

Eiking, qui porte le maillot rouge du meneur depuis la 10e étape, a terminé à près de trois minutes de Majka.

Le reste des meilleurs prétendants au classement général, dont le double champion en titre de la Vuelta Primoz Roglic, a eu à peu près le même retard.

Adam Yates a terminé quatrième, grugeant 15 secondes à l’avance des meilleurs prétendants.

Lundi, les coureurs auront leur deuxième jour de repos durant la course de trois semaines.

L’étape de mardi favorisera les sprinteurs. Ce sera un parcours de 180 km de Laredo à Santa Cruz de Bezana, dans le nord de l’Espagne.