(Paris) Le cycliste italien Matteo Spreafico, de l’équipe Vini Zabu, est provisoirement suspendu après des contrôles antidopage « anormaux » sur le Giro, a annoncé l’Union cycliste internationale (UCI) jeudi.

Agence France-Presse

« Le coureur italien Matteo Spreafico a été notifié de deux résultats d’analyse anormaux (AAF) à l’Enobosarm (ostarine) dans deux échantillons prélevés lors du Tour d’Italie les 15 et 16 octobre 2020 », (soit lors des 12e et 13e étapes), indique l’UCI dans un communiqué.

Il s’agit d’une substance interdite par l’Agence mondiale antidopage et classée comme agent anabolisant.

« Conformément au règlement antidopage de l’UCI, le coureur a été provisoirement suspendu jusqu’au jugement dans cette affaire », ajoute l’instance basée à Aigle (Suisse).

Spreafico, 27 ans, a rejoint Vini Zabu, une équipe Pro Team (2e échelon mondial) en cours de saison et disputait son premier Giro.

Il ne compte aucune victoire chez les professionnels.

Après 18 étapes du Tour d’Italie, Spreafico naviguait dans les bas-fonds du classement, à la 127e place, à plus de 5 heures du porteur du maillot rose, le Néerlandais Wilco Kelderman.

Vini Zabu est l’une des trois formations de deuxième division invitées au Giro, bien qu’elle ne soit pas membre, à l’inverse des deux autres (Androni, Bardiani), du Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), l’association en pointe dans le domaine de l’antidopage.

L’équipe italienne, qui est dirigée par les Italiens Angelo Citracca et Luca Scinto, portait l’an passé le nom de Neri Sottoli.