(Lekunberri) Pour une deuxième journée de suite, l’Irlandais Dan Martin, coéquipier de James Piccoli chez Israël Start-Up Nation, a pris le troisième rang d’une étape de la Vuelta, mercredi, en Espagne.

Sportcom

« On est super contents en tant qu’équipe », a déclaré d’emblée Piccoli, 144e à l’issue de cette deuxième étape de 152 kilomètres, présentée entre Pampelune et Lekunberri.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

James Piccoli

« Personnellement, je suis un peu déçu. J’ai été décroché d’un groupe à un moment clé, mais ce sont des choses qui arrivent et demain est une autre journée », a-t-il ajouté.

Marc Soler l’emporte

Cette journée venteuse appartient à la formation espagnole Movistar qui a su imposer son rythme et qui a vu Marc Soler l’emporter en solo. Deux de ses coéquipiers, Alejandro Valverde et Enric Mas, ont respectivement terminé cinquième et sixième.

« Movistar a décidé qu’elle voulait jouer la game dans le peloton aujourd’hui. Ils viennent d’ici et connaissent les routes. Ils savaient qu’il allait y avoir une ouverture au sommet de l’avant-dernière bosse. Ils ont créé une bordure, ont séparé le peloton et ç’a été une surprise pour tous », a raconté le Montréalais, qui participe au premier grand tour de sa carrière.

C’est à 14 kilomètres de l’arrivée que Marc Soler a finalement attaqué dans la dernière descente pour prendre définitivement les commandes de la course et creuser un écart d’environ 20 secondes qui tiendra jusqu’à la fin du parcours.

Il s’agit d’une première victoire d’étape à un grand tour pour Soler, âgé de 26 ans. L’Espagnol avait également remporté le Paris-Nice en 2018.

Roglic reste en rouge, Martin est deuxième

Vainqueur de la première étape du Tour d’Espagne mardi, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve le maillot rouge du meneur après avoir été le deuxième à franchir la ligne d’arrivée, dans un sprint disputé entre neuf coureurs, à 19 secondes derrière Marc Soler.

Roglic détient désormais une avance de neuf secondes sur Dan Martin, qui devance Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) et grimpe au deuxième rang du classement général.

Pour sa part, Piccoli a glissé au 128e échelon, mais compte bien épauler son coéquipier dans les prochains jours.

« On est super motivés et on veut tous faire de notre mieux pour l’appuyer. Demain (jeudi), ça risque d’être une bonne journée pour moi. C’est le type de bosses où je peux être utile avec une fin de parcours qui convient très bien à Dan Martin. »

Comme mardi, plusieurs favoris ont à nouveau été distancés : Tom Dumoulin lâché dans la dernière montée, Chris Froome et Thibaut Pinot, victime des bordures.