(Udine) Le sprinter colombien Fernando Gaviria est devenu le plus récent cycliste à recevoir un diagnostic positif au coronavirus et à se retirer du Tour d’Italie, mardi, alors que la course se dirige vers une conclusion incertaine ce week-end.

The Associated Press

Un membre du personnel de l’équipe AG2R La Mondiale a été le seul autre cas positif sur les 492 tests effectués dimanche et lundi, qui coïncidait avec le deuxième jour de repos de la course, ont déclaré les organisateurs de RCS Sport.

L’arrivée dimanche en zone rouge

Le Giro doit se terminer dimanche à Milan, la capitale de la région de Lombardie qui mettra en place un couvre-feu nocturne à partir de jeudi en raison d’un nombre croissant de cas de COVID-19 dans une zone déjà durement touchée lors de la première vague d’infections plus tôt cette année.

Deux autres étapes de la dernière semaine de course sont également prévues en Lombardie.

Le directeur de la course Mauro Vegni a révélé dès le départ que la plus grande réussite de la course serait d’atteindre l’arrivée à Milan. L’évènement de trois semaines a déjà été reporté de son créneau habituel en mai en raison de la pandémie.

L’équipe UAE Emirates de Gaviria a précisé que le coureur « a été immédiatement isolé après le résultat du test et se sent bien et est complètement asymptomatique. »

Gaviria infecté pour la deuxième fois

L’équipe a noté que Gaviria avait également contracté la COVID-19 en mars.

Gaviria a remporté cinq étapes au Giro au cours de sa carrière — quatre en 2017 et une en 2019 — et deux étapes du Tour de France en 2018.

Les aspirants à la victoire au classement général Simon Yates et Steven Kruijswijk ont déjà été exclus de la course après avoir été testés positifs, tout comme l’Australien Michael Matthews. L’équipe Mitchelton-Scott de Yates et l’équipe Jumbo-Visma de Kruijswijk ont retiré toute leur formation la semaine dernière après une série de résultats positifs après la première journée de repos.

L’équipe Emirates a mentionné que tous ses autres coureurs et son personnel ont reçu des résultats négatifs lors de la dernière série d’examens. Le personnel médical des équipes « surveille de près la situation et fait tout ce qu’il peut pour s’assurer que nous pouvons procéder en toute sécurité. »

L’Italie a ajouté 9338 nouvelles infections au coronavirus à son bilan officiel, lundi, alors que le gouvernement a mis en place de nouvelles restrictions pour freiner la vie nocturne et sociale dans l’espoir de ralentir la résurgence de l’épidémie.

Soixante-treize autres personnes sont mortes, ce qui porte le bilan officiel de la COVID-19 en Italie à 36 616, le deuxième plus élevé d’Europe après la Grande-Bretagne.