(Cesenatico) L’Équatorien Jhonatan Narvaez a gagné sa première étape d’un Grand Tour en s’imposant lors de la 12e étape du Giro d’Italia. Le Portugais Joao Almeida a conservé son emprise sur le maillot rose de meneur au classement général.

The Associated Press

Narvaez (Ineos Grenadiers) a devancé Mark Padun par 68 secondes à la ligne d’arrivée. Padun a été ralenti par une crevaison lors de la dernière descente, après que le duo se soit échappé du peloton dans une étape marquée par la pluie.

« Ce matin, je me suis levé dans le bon état d’esprit et je voulais être le protagoniste de l’étape, a dit Narvaez.

Ce n’est pas un problème pour moi de rouler sous la pluie. En fait, je préfère ça à la chaleur.

L’Équatorien Jhonatan Narvaez

Simon Clarke a pris le troisième rang, à 6:50 de Narvaez, au terme d’un parcours de 204 km qui a commencé et terminé à Cesenatico.

Narvaez, Padun et Clarke ont fait partie d’une échappée à 14 cyclistes. Narvaez et Padun se sont détachés des cyclistes restant dans l’échappée avec environ 50 km à faire, alors que les conditions météorologiques se détérioraient.

Ils semblaient se diriger vers une finale contestée au sprint, mais le bris mécanique de Padun lui a coûté cher. L’Ukrainien a réussi à revenir à 10 secondes de Narvaez, mais ce dernier a puisé dans ses ressources pour conclure l’étape en solitaire.

L’étape a été ponctuée de cinq cols de catégories. Mais en vertu des conditions détrempées et du vent, aucun des cyclistes luttant pour le titre général n’a lancé d’attaque. Ils ont franchi la ligne d’arrivée au sein du peloton, à 8:25 de Narvaez.

Almeida (Deceuninck-Quick Step) a conservé son avance de 34 secondes sur Wilco Kelderman et de 43 secondes sur Pello Bilbao.

« C’était une étape très difficile. Je suis content d’avoir conservé le maillot rose, a dit Almeida. Encore une fois, mon équipe a été extraordinaire. Je suis très reconnaissant envers mes coéquipiers. »

La 13e étape sera présentée vendredi, quand les cyclistes vont franchir 192 km entre Cervia et Monselice. Ils affronteront deux montées de catégories vers la fin du parcours.

Le Giro a été déplacé du mois de mai en raison de la pandémie de coronavirus. La course culminera le 25 octobre avec la tenue d’un contre-la-montre individuel à Milan.