La constance et les habiletés de Léandre Bouchard lui ont permis de conclure sa saison internationale en obtenant le meilleur résultat canadien du jour, samedi, aux Championnats du monde de vélo de montagne disputés à Leogang, en Autriche.

Sportcom

Malgré un départ un peu plus laborieux, l’Almatois est parvenu à garder le rythme pour terminer au 26e échelon de l’épreuve élite masculine de cross-country.

« J’aurais aimé partir un peu plus de l’avant, mais j’ai donné mon meilleur tout au long de la course et j’ai pu remonter tranquillement pas vite. Je suis satisfait de la course dans l’ensemble et bien content du résultat », a-t-il indiqué à l’issue de sa journée de travail.

Bouchard a aussi profité de cette course pour démontrer ses qualités techniques en procédant à plusieurs dépassements en descente, le tout, dans des conditions pour le moins atypiques.

« C’était assez unique comme parcours ! Il a été construit récemment en prévision de ces Championnats et les conditions étaient difficiles. Avec la pluie des derniers jours et la rosée, c’était très glissant, mais j’ai montré que je peux me démarquer dans ces circonstances », a poursuivi celui qui termine à 5 minutes 8 secondes du gagnant, le Français Jordan Serrou.

Celui-ci a complété les six tours de l’épreuve en 1 h 25 min 37 s pour mettre la main sur le maillot arc-en-ciel de champion du monde. Il a été suivi à l’arrivée par le Suisse Mathias Flueckiger (+45 secondes) et le Français Titouan Carod (+55 secondes).

Également de cette épreuve, Marc-André Fortier (Victoriaville) et Raphaël Auclair (Québec) ont respectivement pris les 51e et 57e échelons.

Les Championnats du monde de Leogang mettent ainsi un terme à une courte saison de cross-country qui aura permis à Léandre Bouchard de faire le plein de motivation en vue des prochains mois.

« Je suis très content d’avoir vécu ça. Nous nous sommes tous préparés du mieux que nous le pouvions, mais rien ne reproduit l’ambiance des compétitions internationales. J’ai été compétitif à chaque course et j’ai déjà hâte de poursuivre le travail pour continuer de progresser », a-t-il conclu.

Un troisième titre pour Ferrand-Prévot

Du côté féminin, Maghalie Rochette était du départ de l’épreuve de cross-country élite. La cycliste de Saint-Jérôme s’est classée 33e, à un tour de la Française Pauline Ferrand-Prévot.

PHOTO JEREMY ALLEN, ARCHIVES WET PIXELS

Maghalie Rochette

Cette dernière a dominé d’un bout à l’autre pour décrocher son troisième titre de championne du monde, après ceux de 2015 et 2019. Elle a conclu avec un peu plus de trois minutes d’avance sur ses plus proches rivales, l’Italienne Eva Lechner et l’Australienne Rebecca McConnell, respectivement deuxième et troisième.

Emily Batty (27e), Jennifer Jackson (28e) et Haley Smith (29e) étaient les autres Canadiennes en lice dans cette course.

Seule autre Québécoise en action samedi, Marianne Théberge a quant à elle pris le 26e rang chez les moins de 23 ans. Cette épreuve de cross-country a été remportée par la Française Loana Lecomte. La Hongroise Kate Blanka Vas et la Néerlandaise Ceycil del Carmen Alvardo ont complété le podium.