(Matera) Arnaud Démare s’est adjugé sa deuxième victoire d’étape au Tour d’Italie, jeudi, tandis que le Portugais Joao Almeida conservait son maillot rose de meneur au classement général.

La Presse Canadienne

Démare, un Français qui porte les couleurs de l’équipe Groupama-FDJ, avait aussi gagné la quatrième étape à l’issue d’un sprint final très serré contre deux rivaux. C’est aussi sa troisième victoire d’étape en carrière au Giro, après son triomphe à Modène l’an dernier. Il a aussi gagné deux étapes du Tour de France en 2017 et 2018.

Avant de signer sa 12e victoire cette saison, Démare a donné le ton au sprint final lors de la montée décisive en ligne droite, et il n’a jamais été inquiété par ses deux principaux poursuivants, Michael Matthews et Fabio Felline.

Démare a mis près de cinq heures à compléter l’étape de 188 km entre Castrovillari et Matera, qui comprenait un col de catégorie 3 et une finale en montée. Matera, qui surplombe la région Basilicate dans le sud de l’Italie, est reconnue pour ses grottes qui étaient habitées jusque dans les années 1950.

Pour sa part, Almeida est parvenu à demeurer en tête du classement en dépit du fait qu’il a été heurté de plein fouet par un adversaire à mi-chemin de l’épreuve.

Après la collision, Almeida a dû s’arrêter en bordure de route pour replacer sa radio sous son maillot avec 37 km à compléter. Le sprinter Fernando Gaviria a été impliqué dans le même incident, mais les deux cyclistes se sont rapidement relevés pour poursuivre leur route. Almeida, qui représente Deceuninck-Quick Step, dispose d’une avance de 43 secondes devant l’Espagnol Pello Bilbao.

Quatre cyclistes ont participé à une échappée et se sont forgé une avance de 10 minutes sur le peloton général à un certain moment, avant d’être rattrapés. James Whelan fut le dernier cycliste de l’échappée à être avalé par le peloton, à 14 km de l’arrivée.

Alex Cataford, d’Ottawa, a terminé en 130e place, à 3:41 de Démare. Le seul cycliste canadien qui participe à cette compétition est maintenant 101e au classement cumulatif.

La septième étape, qui s’étalera sur 143 km entre Matera et Brindisi, conviendra particulièrement aux sprinters.

Le Giro a été déplacé du mois de mai en raison de la pandémie de coronavirus. La course culminera le 25 octobre avec la tenue d’un contre-la-montre individuel à Milan.

– Avec The Associated Press