(Paris) Un « rêve devenu réalité » : le grimpeur israélien de l’équipe Israël SN, Guy Niv, va devenir le premier cycliste de son pays à courir le Tour de France, après l’annonce mercredi par sa formation de sa sélection pour la Grande boucle, du 29 août au 20 septembre.

Agence France-Presse

« L’équipe Israël Start-Up Nation, qui entre aussi dans l’histoire comme la première équipe d’origine et de propriété israélienne à disputer le Tour de France, a choisi le grimpeur Niv plutôt que ses compatriotes israéliens à l’issue d’une compétition très disputée pour cette place », indique dans un communiqué l’équipe appartenant aux hommes d’affaires Sylvan Adams –un Montréalais ayant la double citoyenneté canadienne et israélienne– et Ron Baron.

« Cela peut sembler un cliché, mais c’est un rêve devenu réalité. J’ai la chair de poule rien que d’y penser. C’est énorme. C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire », s’enthousiasme le coureur de 26 ans, cité dans le communiqué.

Guy Niv avait déjà participé au Giro 2018, parti d’Israël et qu’il avait dû abandonner à la 5e étape, puis il a fini l’édition 2019 à la 113e place sur 142 coureurs l’ayant terminé.

« C’est un moment de fierté pour Israël, pour le sport israélien et pour moi », se félicite Sylvan Adams. « En novembre dernier, quand nous avons su que notre équipe israélienne participerait à la plus grande course cycliste pour la première fois en 2020, j’ai publiquement déclaré que nous aurions un coureur israélien dans notre équipe pour le Tour. »

« Nous espérons que cet accomplissement inspirera la prochaine génération de jeunes Israéliens à se lancer dans le cyclisme », souligne le cofondateur de l’équipe, Ron Baron.