(Vienne) L’ex-cycliste autrichien Georg Preidler impliqué dans l’affaire Aderlass a été condamné à 12 mois de prison avec sursis et 2880 euros d’amende après avoir été convaincu de fraude aggravée en sport professionnel, a annoncé le tribunal régional d’Innsbruck mercredi.  

Agence France-Presse

Déjà suspendu pour quatre ans en 2019, Georg Preidler, 30 ans, a été reconnu coupable d’avoir eu recours au dopage sanguin entre mars 2017 et mars 2019, d’avoir utilisé des hormones de croissance et d’avoir trompé ses partenaires commerciaux et sportifs, pour un dommage évalué à 286 000 euros (444 000 dollars canadiens).  

Il avait plaidé partiellement coupable, admettant s’être dopé à partir de 2018, mais niant l’avoir fait dès 2017. Il peut se pourvoir appel.

La hauteur du préjudice et la durée du délit ont été considérées comme des éléments aggravants, l’absence de casier judiciaire et les aveux partiels du prévenu comme des circonstances atténuantes.

Vaste scandale touchant plusieurs sports

Georg Preidler a été le premier sportif a écoper avec Stefan Denifl, un autre cycliste autrichien, d’une suspension de quatre ans à la suite d’un vaste scandale qui a éclaté au début de l’année 2019, en marge des Championnats du monde de ski nordique à Seefeld (Autriche).

L’affaire de dopage Aderlass (« saignée » en allemand) implique plus de vingt sportifs de différents pays européens, selon les enquêteurs allemands en charge des investigations.

L’ancien entraîneur autrichien de fond et de biathlon Walter Mayer a été condamné début juillet à 15 mois de prison avec sursis pour fourniture de produits dopants.