Les Rays de Tampa Bay seraient sur le point de rencontrer le comité exécutif du baseball majeur pour lui proposer plus définitivement l’idée de la garde partagée avec Montréal.

La Presse

C’est du moins ce que rapporte le Tampa Bay Times, mardi.

La prochaine rencontre entre les Rays et le baseball majeur aurait lieu cette semaine, et viserait à passer d’un plan « exploratoire » à une version plus concrète.

Cette rencontre aurait plusieurs objectifs, selon le quotidien floridien : « reconfirmer » l’intérêt de la franchise envers Montréal, dont les politiciens et développeurs commenceraient à se faire « anxieux ». Elle servirait aussi à réveiller les politiciens de Tampa Bay, qui continuent de « douter » de la sincérité de l’équipe à aller de l’avant avec le projet.

Et si le comité exécutif accepte la proposition, ce serait un « exemple tangible que les propriétaires de la MLB ont de moins en moins confiance en la capacité de Tampa Bay à demeurer le domicile à temps plein des Rays ».

Le Times nuance légèrement en parlant encore d’un potentiel « bluff » de la part de la franchise, mais ajoute que « le projet est en train de devenir particulièrement élaboré et risque d’aliéner des alliés potentiels. »

« Les Rays pourraient simplement rester à Tampa Bay pendant les six prochaines années », ajoute le journaliste John Romano, soulignant qu’ils « pourraient simultanément s’entendre avec une autre ville et quitter dès que le bail au Tropicana Field expire en 2027. »