(Chicago) Ce fut l’histoire de Jose Altuve, Carlos Correa et Alex Bregman, encore.

Jay Cohen Associated Press

Menés par leurs vedettes, les Astros de Houston ont écrasé les White Sox de Chicago 10-1, mardi, pour accéder à la série de championnat de la Ligue américaine pour la cinquième année de suite.

Altuve a frappé un circuit de trois points, il a croisé le marbre à quatre reprises et il a volé un but, aidant les Astros à remporter cette série en quatre parties.

« On ne se lasse jamais de ces moments-là, a commenté Correa après le match. C’est spécial et on performe toujours à notre mieux quand octobre se pointe. »

Correa et Bregman ont tous les deux frappé un double de deux points, et les Astros se sont ressaisis après avoir encaissé un revers de 12-6. Michael Brantley a ajouté trois coups sûrs et deux points produits.

Les Astros retrouveront une fois de plus les Red Sox de Boston, qui ont éliminé les Rays de Tampa Bay en quatre matchs.

PHOTO MATT MARTON, USA TODAY SPORTS

Les Astros accèdent à la série de championnat de l’Américaine pour la cinquième année de suite.

Le premier duel entre les Astros et les Red Sox aura lieu vendredi soir à Houston.

« Ils savent comment jouer au baseball, a déclaré Altuve, à propos des Red Sox. Ils ont déjà participé aux séries. Ce sera plaisant. »

Ce sera la deuxième participation des Astros à la série de championnat de la Ligue américaine sous la gouverne du gérant Dusty Baker, 72 ans, qui a eu le meilleur sur Tony La Russa, des White Sox, 77 ans.

La Russa s’est d’ailleurs emporté contre l’arbitre au marbre, Tom Hallion, en huitième manche, quand le releveur des Astros Kendall Graveman a atteint José Abreu. Aux yeux du gérant, le geste semblait intentionnel.

PHOTO MATT MARTON, USA TODAY SPORTS

Tom Hallion et Tony La Russa

« Il y a un choix de comportement pour lequel ils devraient avoir à répondre », a critiqué La Russa en décrivant le geste comme étant « stupide ».

Je serais curieux de voir s’ils vont l’admettre. S’ils ne le font pas, alors ils sont vraiment malhonnêtes.

Tony La Russa

Baker, qui a eu sa part de différends avec La Russa dans le passé, a répondu que son équipe n’avait pas l’intention d’atteindre Abreu.

« On n’avait aucune raison de vouloir atteindre Abreu, a-t-il assuré. Il ne nous a rien fait. »

« Tricheurs ! Tricheurs ! »

Gavin Sheets a claqué une longue balle pour les White Sox, devenant la troisième recrue de l’histoire de l’équipe à frapper un circuit en séries éliminatoires.

Le gaucher Carlos Rodón a toutefois été malmené et il a quitté le monticule en troisième manche. Il s’agissait de son premier départ depuis le 29 septembre et les White Sox, champions de la division Centrale de la Ligue américaine, n’ont pas aidé la cause de leurs lanceurs en laissant huit coureurs sur les sentiers.

Les White Sox s’étaient également inclinés au premier tour lors des séries de 2020, perdant deux des trois affrontements contre les Athletics d’Oakland. Avant cette année, ils n’avaient jamais participé aux séries lors de deux saisons consécutives.

« C’était une belle aventure qui s’est terminée un peu trop tôt », a dit Rodón.

Les Astros sont en quête d’un deuxième titre de la Série mondiale, après avoir remporté les grands honneurs en 2017. Cette conquête soulève encore des réactions en raison du scandale de vols de signaux qui a touché l’équipe.

La foule de Chicago a scandé à plusieurs reprises « Tricheurs ! Tricheurs ! » lors des deux matchs présentés au Guaranteed Rate Field. Puis, le releveur Ryan Tepera, des White Sox, a laissé sous-entendre que les Astros avaient peut-être recommencé à voler des signaux lors des deux premiers duels.

Mais les Astros, qui se sont habitués aux huées et aux accusations, ont mis tout ça de côté.

On a constamment été bombardés de commentaires négatifs, particulièrement sur la route. Peu importe, ces gars-là viennent pour jouer et ils sont là les uns pour les autres.

Dusty Baker

Correa a placé son équipe en avance pour de bon en troisième manche, à la suite d’un double après deux retraits. Les Astros avaient rempli les sentiers grâce à deux buts sur balles et un frappeur atteint.

Debout sur le coussin au deuxième but, Correa a pointé son poignet gauche avant de se frapper la poitrine en criant : « C’est mon moment ! », à l’intention de ses coéquipiers.

« Vous savez de quel moment il s’agit, c’est octobre ! », a-t-il expliqué après la victoire. « Alors oui, j’en suis très heureux ! »

« Il nous a tout donné »

Ce fut la fin des émissions pour Rodón, qui avait vu son temps de jeu être limité dans le dernier droit de la saison en raison d’une épaule endolorie. Il a accordé deux points et trois coups sûrs à son premier départ en carrière en séries.

« Il nous a tout donné », a simplement dit La Russa à propos de la performance de son partant.

Les Astros ont ajouté trois points en quatrième manche pour prendre les devants 5-1. Kyle Tucker a réussi un simple avant de voler les deuxième et troisième coussins. Il s’est rendu au marbre à la suite du premier coup sûr de la série de Martín Maldonado.

Bregman, joueur le plus utile de la Série mondiale en 2017, a poussé Maldonado et Altuve à la plaque grâce à un double aux dépens de Garrett Crochet.

Les gros coups sûrs de Correa et Bregman ont permis à Lance McCullers fils de travailler efficacement pendant quatre manches au monticule. Yimi García a retiré trois frappeurs pour obtenir la victoire.

Interrogé au sujet de l’état de son bras et s’il s’inquiétait pour la suite des choses, McCullers a répondu : « Je n’en ai aucune idée, on verra. On va voir comment je me sens demain. »

Altuve a couronné ce gain des Astros en frappant son 19e circuit en carrière en séries. La claque de trois points aux dépens de Liam Hendriks est survenue en neuvième manche.