(Boston) Alex Cora est maintenant convaincu qu’on a atteint une étape importante dans les séries éliminatoires du baseball majeur : le gérant des Red Sox de Boston a reçu un texto de Bill Belichick, l’entraîneur-chef des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, lui souhaitant bonne chance.

Associated Press

« C’est comme le fait saillant de l’année », a affirmé Cora avant la présentation du troisième match de la série de section de la Ligue américaine contre les Rays de Tampa Bay dimanche.

« J’ai reçu le texto en provenance de ce code régional inconnu. Honnêtement, c’est cool qu’une personne avec son statut nous souhaite bonne chance. »

Cora a précisé que Belichick a envoyé un premier texto avant le match éliminatoire de mardi contre les Yankees de New York, et un autre par la suite.

« C’est plus personnel », a fait remarquer Cora, en faisant allusion au fait que lui et Belichick s’étaient rencontrés en quelques occasions dans le passé, notamment lorsque les Patriots ont honoré les champions de la Série mondiale de 2018 avant l’un de leurs matchs.

PHOTO VINCENT CARCHIETTA, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

L’entraîneur-chef des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Bill Belichick

L’affable gérant des Red Sox dit avoir vu un côté différent de la personnalité que Belichick étale généralement par l’entremise des médias.

Cora, qui compte une bague de la Série mondiale à titre de joueur des Red Sox et une autre en tant que gérant, s’est demandé à voix haute s’il pourrait se transformer et ressembler à Belichick s’il en mérite quelques autres.

« Je ne vous fais pas de promesse », a-t-il dit aux journalistes, « mais je ne pense pas que je vais changer. »