(Toronto) Le frappeur des Blue Jays Vladimir Guerrero fils et le joueur de champ intérieur des Twins Josh Donaldson se sont rencontrés au marbre pour signer leurs chandails et les échanger après la victoire de 5-3 de Toronto sur Minnesota dimanche.

La Presse Canadienne

« Il m’a dit de rester concentré », a révélé Guerrero fils après la rencontre.

Donaldson avait comblé Guerrero d’éloges samedi.

Donaldson a estimé que le joueur de premier but des Jays devrait remporter les honneurs du joueur par excellence de la Ligue américaine contre le lanceur et frappeur désigné des Angels de Los Angeles, Shohei Ohtani.

Donaldson a remporté le titre de joueur par excellence dans l’Américaine en 2015 lorsqu’il jouait pour Toronto.

« Que puis-je dire ? » a ajouté Guerrero fils. « Venant de Josh, c’est incroyable. C’est un ancien joueur par excellence ».

Guerrero a rappelé à quel point Donaldson l’avait aidé alors que les Jays avaient jumelé les deux joueurs lors d’un camp d’entraînement il y a quelques années lorsque le premier but des Jays était encore adolescent.

Donaldson a mentionné que celui qui est nommé joueur par excellence doit être le joueur qui aide le plus son équipe à gagner lorsque la course est serrée en fin de saison.

Une première manche de cinq points des Blue Jays fut suffisante pour que la formation torontoise batte les Twins.

Le partant Jose Berrios a accordé trois points, quatre coups sûrs et un but sur balles en six manches et deux tiers contre son ancienne équipe.

Berrios a aidé les Blue Jays à vaincre les Twins pour une deuxième fois en trois duels dans cette série.

Les Blue Jays (84-65) continuent à garder le deuxième rang des équipes repêchées de l’Américaine, à l’aube des deux dernières semaines de la saison.

Les Red Sox de Boston maintiennent toujours une avance d’un match au premier échelon des équipes repêchées alors que les Yankees de New York ont glissé à un match et demi des Torontois.

Les Blue Jays montrent un dossier de 15-3 en septembre, ce qui constitue la meilleure fiche des Majeures pendant cette période. Ils présentent une fiche de 21-9 à domicile depuis qu’ils sont revenus au Rogers Centre, en juillet.

Les Blue Jays ont encore 13 matchs à jouer contre 12 pour New York.

« Nous apprécions beaucoup le moment », a déclaré Guerrero fils. « Nous savons où nous en sommes dans la course ».

« Si quelqu’un ne fait pas son travail, les autres sont là pour compenser ».

« Peu importe que vous soyez un joueur de position ou un lanceur, nous nous respectons les uns et les autres », a jouté le premier but des Jays.

La troupe ontarienne n’a pas eu une fiche de 19 matchs au-dessus de la barre de ,500 depuis le 31 août 2016.

Les Blue Jays ont envoyé 10 frappeurs au marbre en première manche contre le partant des Twins, Luke Farrell (1-1).

Le joueur de deuxième but Marcus Semien a lancé le bal grâce à un double dans la gauche. Il a ensuite croisé la plaque à la suite d’un simple de Vladimir Guerrero fils.

Bo Bichette a suivi avec un circuit de deux points, son 26e de la campagne. Après des simples de Teoscar Hernandez et Corey Dickerson, les deux joueurs sont venus marquer grâce aux simples consécutifs de Lourdes Gurriel fils et Breyvic Valera.

Gurriel a porté son total de points produits en septembre à 27, ce qui constitue un sommet chez les Blue Jays.

Berrios (12-8), qui a remporté quatre de ses cinq derniers départs, a éprouvé des difficultés en quatrième manche.

Après un retrait, Berrios a atteint l’ancien des Blue Jays Josh Donaldson à l’avant-bras droit.

Miguel Sano a poussé Donaldson au troisième coussin en cognant un double au centre. Nick Gordon l’a envoyé au marbre avec un double le long de la ligne du champ gauche.

Les Twins se sont approchés à deux points de leurs adversaires grâce à un circuit de Ben Rortvedt, après deux retraits en septième manche.

Trevor Richards a remplacé Berrios et il a fait du bon travail jusqu’à ce que le stoppeur Jordan Romano ferme les livres en neuvième manche. Romano a récolté un 19e sauvetage cette saison.

Avant d’arriver à Toronto via une transaction avec les Twins le 30 juillet, Berrios, 27 ans, a passé les cinq premières années et demie de sa carrière au Minnesota.

« J’avais l’impression de jouer à Porto Rico dans mon jardin contre beaucoup d’amis », a déclaré Berrios après le match. « Ils me connaissent, alors j’ai dû faire plus de lancers de qualité. »

Par ailleurs, les Blue Jays ont placé le lanceur vétéran Hyun Jin Ryu sur la liste des blessés de 10 jours en raison d’une légère tension au cou.

Le gérant torontois Charlie Montoyo s’attend à ce que Ryu ne rate qu’un seul départ.