(Denver) Les yeux étaient rivés sur Shohei Ohtani, mais Vladimir Guerrero fils en a aussi profité.

Ronald Blum La Presse Canadienne

Ohtani a atteint les 100 milles à l’heure avec sa balle rapide, Guerrero a claqué une longue balle à 468 pieds du marbre et l’Américaine a vaincu la Nationale 5-2, mardi soir, lors du match des étoiles du Baseball majeur.

Dès le début de la rencontre, Ohtani, qui est devenu le premier joueur étoile à occuper deux positions, a retenu l’attention — des partisans et des joueurs des deux équipes. Il a été parfait au monticule, signant la victoire, et il a été retiré à la suite de deux roulants.

Jared Walsh, le coéquipier d’Ohtani avec les Angels de Los Angeles, a enregistré un sauvetage avec son gant. Il a effectué une glissade pour saisir la flèche de Kris Bryant alors que les coussins étaient tous occupés en huitième manche.

Mike Zunino a aussi cogné un circuit pour l’Américaine, qui a récolté une huitième victoire consécutive à cette classique de mi-saison. L’Américaine montre maintenant un dossier de 46-43-2 dans cette série.

J. T. Realmuto a réussi un coup de quatre buts pour la Nationale.

Âgé de 27 ans et à sa quatrième saison dans les Majeures, Ohtani a brillé. Il mène les deux ligues avec 33 circuits et il présente une fiche de 4-1 en 13 départs comme lanceur. Les partisans n’avaient pas vu des performances semblables aux deux positions depuis Babe Ruth, en 1919 et 1920.

« Ce fut la meilleure expérience, la plus mémorable, a déclaré Ohtani. Évidemment, je n’ai pas encore joué en séries ou en Série mondiale alors quand j’y arriverai, ça va sûrement surpasser ce moment. Mais ç’a été mémorable. »

Ohtani a frappé une balle à 513 pieds du marbre lors du concours de circuits, lundi, et il a envoyé une rapide à 100,2 milles à l’heure à Nolan Arenado, mardi.

« Il était aussi bon que prévu », a dit Arenado.

Le Baseball majeur a rendu l’évènement encore plus spécial en permettant à Ohtani de rester dans la formation comme frappeur désigné après qu’il eut été remplacé comme lanceur.

Ohtani a conjugué ses efforts à ceux de Lance Lynn, Kyle Gibson, Nathan Eovaldi, Gregory Soto, Chris Bassitt, Andrew Kittredge, Matt Barnes et Liam Hendriks pour ne donner que huit coups sûrs aux étoiles de la Nationale.

Hendriks a obtenu le sauvetage et il a été aidé par un bond chanceux qui a transformé un mauvais lancer en un retrait au deuxième but.

Les frappeurs de la Nationale ont été retirés au bâton à 12 reprises alors que ceux de l’Américaine n’ont été retirés sur des prises que trois fois.

L’Américaine a remporté 20 des 23 matchs des étoiles et une de ces rencontres s’est conclue par un pointage égal.

La claque de Guerrero en troisième manche est survenue aux dépens de Corbin Burnes. Il s’agissait du plus long circuit au match des étoiles depuis 2015, lorsque les frappes ont commencé à être mesurées par l’outil de calcul Statcast

Le circuit de Guerrero était aussi le 200e de l’histoire du match des étoiles et le joueur de premier but des Blue Jays de Toronto a suivi les traces de son père Vladimir, qui avait cogné une longue balle contre Brad Penny lors du match des étoiles de 2006.

Bobby Bonds (1973) et Barry Bonds (1998) ainsi que Ken Griffey père (1980) et Ken Griffey fils (1992) sont les seuls autres duos père-fils à avoir réussi un circuit lors d’un match des étoiles.

Guerrero a ajouté un point produit en cinquième manche grâce à un roulant. Sa soirée de travail lui a permis de mettre la main sur le titre de joueur le plus utile.

« Papa, ce trophée est pour toi », a mentionné Guerrero, lorsqu’il a reçu le trophée Ted Williams.

Xander Bogaerts et Marcus Semien, grâce à un simple d’un point, ont complété le pointage pour l’Américaine.

Realmuto a frappé sa longue balle en cinquième manche, face à Gregory Soto. Sa claque de 430 pieds était la première d’un joueur des Phillies de Philadelphie au match des étoiles depuis Mike Schmidt, en 1981.

La longue balle de Zunino a quant à elle franchi une distance de 433 pieds, en sixième manche, contre Taijuan Walker.