(Denver) Pete Alonso a chanté et dansé jusqu’à ce qu’il remporte le concours de circuits pour une deuxième année de suite, lundi soir, au Coors Field de Denver.

La Presse Canadienne

Le joueur de premier but des Mets de New York a frappé un total de 74 circuits, battant Trey Mancini 23-22 lors de la finale. Il a rejoint Ken Griffey fils (1998-99) et Yoenis Céspedes (2013-14) en tant que seuls champions de façon consécutive à cet évènement.

PHOTO MARK J. REBILAS, USA TODAY SPORTS

Trey Mancini est revenu au jeu cette saison après avoir subi des traitements pour guérir un cancer du côlon. Il a raté toute la dernière campagne.

S’élançant en deuxième, Alonso tirait de l’arrière 22-17 après les deux premières minutes de la finale. Il a ensuite réussi six circuits en six lancers dans un intervalle de 28 secondes pour atteindre un total de 23 longues balles.

« Je suis le meilleur frappeur de puissance de la planète, s’est exclamé Alonso. De pouvoir le montrer et de pouvoir offrir un spectacle amusant aux partisans, c’est un rêve devenu réalité. »

Mancini, qui revenait au jeu cette saison après avoir subi des traitements pour guérir un cancer du côlon, était le favori sentimental de la foule. Alonso était toutefois le plus animé des huit puissants cogneurs, alors que ce concours effectuait un retour après une année d’absence en raison de la pandémie de COVID-19.

PHOTO DAVID ZALUBOWSKI, AP

Pete Alonso

Frappant la balle avec des bâtons aux couleurs des Mets, Alonso hochait la tête au rythme de la musique. Pendant les temps d’arrêt, il demandait à la foule de faire du bruit pour lui.

Le joueur de 26 ans des Mets aura maintenant l’occasion d’égaler Griffey, qui a aussi gagné en 1994, en tant que seuls triples champions de cet évènement.

« Mes parents me laissaient me coucher plus tard pour regarder ce concours, a fait savoir Alonso. C’était une des rares soirées de l’année au cours desquelles je pouvais me coucher plus tard. De pouvoir regarder des exploits incroyables qu’on ne voit pas dans un match de baseball habituel. C’est très spécial pour moi d’avoir pu gagner ce concours deux fois de suite. »

PHOTO MARK J. REBILAS, USA TODAY SPORTS

Juan Soto

Alonso a cogné 35 circuits en première ronde, battant de sept longues balles le record de Josh Hamilton, en 2008. Alonso a d’abord éliminé le receveur des Royals de Kansas City Salvador Pérez.

Au deuxième tour, Alonso n’a pas eu besoin de toutes ses secondes pour vaincre la jeune vedette des Nationals de Washington Juan Soto au compte de 16-15.

Mancini a raté toute la saison écourtée de 2020 alors qu’il se soumettait à de la chimiothérapie. Ses traitements ont pris fin le 21 septembre. Âgé de 29 ans, le joueur de premier but des Orioles montre une moyenne au bâton de ,256 avec 16 circuits et 55 points produits à la pause du match des étoiles.

PHOTO DAVID ZALUBOWSKI, AP

Shohei Ohtani

« C’était incroyable, surtout après la dernière année et demie », a mentionné Mancini.

Soto a fait plaisir aux 49 048 spectateurs présents au Coors Field lorsqu’il a claqué une longue balle à une distance de 520 pieds du marbre. Il s’agissait du plus long circuit à ce concours depuis l’ère de l’outil de calcul Statcast. Avant Statcast, le voltigeur des Cubs de Chicago Sammy Sosa avait frappé un circuit à 524 pieds de la plaque, à Milwaukee, en 2002.

La sensation japonaise Shohei Ohtani a commencé sa ronde lentement, mais il a forcé deux prolongations, mais Soto a triomphé 31-28 pour passer en deuxième ronde.

Ohtani, des Angeles de Los Angeles, sera le lanceur partant de l’Américaine en vue du match de demain et il agira également à titre de frappeur désigné.

PHOTO MARK J. REBILAS, USA TODAY SPORTS

Trevor Story

« C’était amusant, mais essoufflant, a souligné Ohtani. Les 30 dernières secondes de la première ronde et du bris d’égalité ont été vraiment épuisantes. »

Mancini a défait le joueur des Athletics d’Oakland Matt Olson au compte de 24-23 en première ronde. Le dernier élan d’Olson avait assez de puissance, mais la balle a courbé hors des limites du terrain.

« C’est un bon gars, a dit Olson. De voir qu’il s’est battu, qu’il est revenu au jeu et qu’il connaît la saison qu’il a en ce moment, ça en dit beaucoup sur lui, sur son caractère et sa résilience. »

Le favori local, Trevor Story, a tout juste vaincu le puissant cogneur des Rangers du Texas Joey Gallo par la marque de 20-19. À sa dernière tentative, Gallo a claqué une chandelle.

« C’est épuisant, mais c’était très plaisant pour une première participation », a indiqué Gallo.

Mancini a eu raison de Story 13-12 lors de la deuxième ronde alors qu’il s’élançait en deuxième. Il est passé en finale à la suite d’une claque au champ centre.