(Chicago) Randal Grichuk a frappé un long circuit et les Blue Jays de Toronto ont profité de quatre erreurs des White Sox de Chicago pour l’emporter 6-2, mercredi soir.

Andrew Seligman La Presse Canadienne

Grichuk a claqué un coup de canon d’une distance de 451 pieds en deuxième manche.

Le lanceur recrue des Blue Jays Alek Manoah a été efficace pendant cinq manches à son troisième départ dans les Majeures. Les Torontois ont gagné malgré un autre bon départ du partant Lance Lynn.

Les White Sox menaient 2-1 après que Lynn eut retiré neuf frappeurs sur des prises en sept manches de travail. La relève et les erreurs de la défensive ont toutefois gâché son étincelante sortie.

Les Blue Jays ont marqué trois points en huitième manche et ils en ont ajouté deux autres en neuvième.

« Nous avons créé ces erreurs de par notre façon de courir, a observé le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo. Quand tu fais ça, les joueurs d’avant-champ se dépêchent un peu plus. C’est ce qui s’est passé. Nous devons donner du crédit à nos gars. »

Aaron Bummer (0-4) a donné un but sur balles à Vladimir Guerrero fils alors que les coussins étaient tous occupés en huitième manche. Deux autres joueurs sont venus croiser la plaque à la suite d’une erreur du joueur d’arrêt-court des White Sox Tim Anderson, qui a effectué un mauvais relais au premier coussin.

L’équipe torontoise a inscrit ses cinquième et sixième points de la soirée lors de la neuvième manche.

Rowdy Tellez a claqué un simple d’un point et il s’est rendu au deuxième but quand le voltigeur de droite Adam Eaton a effectué un mauvais relais. Tellez a touché le marbre quand le joueur de premier but des White Sox José Abreu a raté un relais de Danny Mendick en tentative de double jeu.

« Ç’a été décousu en fin de match, mais il y avait beaucoup de précipitation dans notre jeu, a déclaré le gérant des White Sox, Tony La Russa. Il faut prendre le blâme pour ces erreurs. »

Tyler Chatwood (1-2) a hérité de la victoire pour les Blue Jays.

Manoah a accordé deux points, dont un mérité, et quatre coups sûrs. Le droitier de 23 ans a retiré quatre frappeurs sur des prises et il a donné deux buts sur balles.

« C’était très humide. Beaucoup de gars suaient à grosses gouttes. À un certain point, ma main était très mouillée. J’essayais simplement de garder l’équipe dans le match et d’exécuter mes lancers », a expliqué Manoah.

Détenteur de la deuxième moyenne de points mérités du Baseball majeur, Lynn a concédé quatre coups sûrs.