(New York) Sept Ligues des Noirs ont été recommandées pour l’obtention du statut de ligues majeures par un comité de travail de la Society for American Baseball Research (SABR).

Publié le 11 févr. 2021
Associated Press

L’annonce faite jeudi fait suite à la décision du Baseball majeur du 16 décembre dernier de reclassifier les Ligues des Noirs au statut de ligues majeures. Elles avaient été exclues en 1969, lorsqu’un comité spécial sur les records et statistiques du baseball avait identifié sur ligues majeures remontant à 1876.

Ainsi, la SABR a recommandé que la Ligue nationale des Noirs (1920-31), la Deuxième Ligue nationale des Noirs (1933-48), la Ligue américaine des Noirs (1937-48), la Eastern Colored League (1923-28), la Ligues des Noirs américains (1929), la East-West League (1932), ainsi que la Southern League (1932) obtiennent toutes le statut de ligues majeures.

La MLB et ses statisticiens officiels de l’Elias Sports Bureau ont amorcé leur processus de révision des statistiques et records.

De cette façon, Willie Mays pourrait se voir créditer 17 coups sûrs de sa saison 1948 avec les Black Barons de l’Alabama. Monte Irvin pourrait voir passer sa moyenne en carrière de ,293 à ,304 si les statistiques affichée sur le site Baseball-Reference.com de ses neuf saisons en Ligues des Noirs sont exactes.

Satchel Paige compte présentement 28 victoires dans les Majeures à sa fiche. Il pourrait en ajouter au moins 146. La moyenne au bâton de ,441 de Josh Gibson en 1943 deviendrait ainsi la meilleure en une saison, devant celle de ,440 maintenue par Hugh Duffy en 1894. La moyenne de Gibson a été maintenue en moins de 80 rencontres cependant, bien en deçà des 162 matchs que comptent les saison d’aujourd’hui. Duffy a réussi son exploit en 125 matchs.

Les Ligues des Noirs ont commencé à être démantelées un an après que Jackie Robinson eut été le premier Noir à évoluer dans la MLB, avec les Dodgers de Brooklyn en 1947, un an après s’être illustré au sein de leur club-école, les Royaux de Montréal.

La SABR a expliqué que ses critères étaient de trouver « une ligue de grande qualité, comprenant une part importante des meilleurs joueurs disponibles, avec des équipes et des formations définies ». La société a ajouté que « les équipes doivent avoir joué un calendrier établi et que les ligues doivent avoir compilé des classements et assuré un suivi des statistiques et des records, bien que certains puissent ne plus être disponibles ».

Le groupe de travail de la SABR va continuer d’étudier d’autres ligues et équipes datant de l’époque ségrégationniste, soit avant les années 1920 et après 1948, ainsi que les meilleurs clubs noirs indépendants des années 1930.

Ce groupe de travail est composé du président du conseil d’administration de la SABR, Mark Armour, ainsi que de Gary Ashwill, Cliff Blau, Scott Bush, Bill Carle, Sean Forman, Gary Gillette, Leslie Heaphy, Ted Knorr, Sean Lahman, Larry Lester, Trent McCotter, Todd Peterson, Jacob Pomrenke, Anthony Salazar, Cecilia Tan et Tom Thress.