(Arlington) Tony Gonsolin sera le partant de Los Angeles mardi, face à Blake Snell chez les Rays. La recrue tentera d’éviter aux Dodgers d’être confrontés à un septième match ; si c’était le cas, la Série mondiale se déciderait en match ultime pour la quatrième fois en cinq ans.

Par Ronald Blum
Associated Press

Si Tampa Bay l’emporte, les partants mercredi seraient Walker Buehler, des Dodgers, et Charlie Morton, des Rays.

Gonsolin a amorcé le deuxième match ; on ne comptait pas l’utiliser longtemps, mais il a été chassé après seulement quatre retraits. Il a notamment permis un circuit à Brandon Lowe, et les Rays ont gagné 6-4.

Dave Roberts, gérant des Dodgers, aimerait que le droitier de 25 ans fournisse cinq ou six manches, cette fois-ci. « Quand il prend ses repères, il retire les gauchers comme les droitiers, a dit Roberts. Ça se voit quand il n’est pas dans son assiette. Nous allons lui confier la balle pour la durée de temps où il sera efficace. »

Les Dodgers ont une liste de paie de 95,6 millions ; les Rays sont au 28e rang du baseball majeur, payant leurs joueurs 29,3 millions.

Statistiques révélatrices

Los Angeles mène 29-21 aux points, et ,264 contre ,228 pour la moyenne au bâton. Corey Seager frappe pour ,471, dont deux longues balles et quatre points produits. Max Muncy a une moyenne de ,389 et compte six points produits, tandis que Justin Turner a une moyenne de ,364.

Du côté des Rays, Randy Arozarena a cogné deux circuits et a produit trois points. Manuel Margot frappe pour ,400, tandis que Kevin Kiermaier a une moyenne de ,375. Le club a eu peu de rendement d’Austin Meadows (,154), Joey Wendle (,133) et Mike Zunino (0 en 13), par contre. Lowe affiche trois en 21, mais ses trois circuits ont rapporté six points.

Le gérant Kevin Cash va essayer de contrer le scénario où Gonsolin serait vite remplacé par des releveurs, choisis selon que tel frappeur est droitier ou gaucher. Il veut aussi que Snell soit agressif.

Les Dodgers excellent à attendre leur tir. Ils étirent le compte, et ils ne sont pas craintifs du tout avec deux prises.

Kevin Cash, gérant des Rays de Tampa Bay

Mookie Betts a une modeste moyenne de ,227, mais il a brillé en défense et a volé quatre buts – le record de la Série mondiale appartient à Lou Brock, avec sept buts volés. Membre des Red Sox qui ont vaincu les Dodgers dans la classique automnale de 2018, Betts a été acquis par Los Angeles par un échange, en février. Son contrat de 365 millions s’étend jusqu’à 2032.

« Nous avons réussi un vol, a dit Roberts. Je suis vraiment ravi de le compter parmi nous. Il nous aide cette année, mais il va aussi aider à établir notre culture d’organisation, auprès des jeunes joueurs. »

Les Dodgers six fois vainqueurs

Six fois champions de la Série mondiale, les Dodgers sont devancés à ce chapitre par les Yankees (27), les Cardinals (11), les Red Sox et les Athletics (9), puis les Giants (8).

Clayton Kershaw est dans l’équipe depuis 2008. Il a contribué au titre de la Nationale en 2017, en 2018 et cette année. Kenley Jansen fait partie des meubles depuis 2010. Justin Turner, Joc Pederson et Pedro Baez sont là depuis 2014.

Tampa Bay se trouve en Série mondiale pour la deuxième fois après un revers en cinq matchs en 2008, contre Philadelphie.

Leur fougue est l’un de leurs grands atouts, comme on l’a vu en neuvième dans un effort victorieux, lors du quatrième match. « Ils jouent de la bonne façon. Ils n’ont pas peur de se salir, a dit Roberts. Kevin [Cash] tient compte des statistiques avancées, mais il fait aussi confiance à ses joueurs. »