(Arlington) Cody Bellinger a claqué un circuit de deux points, Mookie Betts a ajouté une longue balle en solo et les Dodgers de Los Angeles ont défait les Rays de Tampa Bay 8-3, mardi, lors du premier match de la Série mondiale disputé sur un terrain neutre.

La Presse Canadienne

La foule limitée à 11 388 spectateurs au Globe Life Park des Rangers du Texas en raison de la pandémie de coronavirus était la plus petite en 111 ans dans l’histoire de l’évènement.

Le gérant des Rays, Kevin Cash, a fait preuve de patience avec son lanceur partant pour une rare fois et la stratégie n’a pas été payante.

Après que Tyler Glasnow eut accordé le circuit à Bellinger en quatrième manche, les Dodgers ont ajouté quatre points en cinquième, tous débités à la fiche de Glasnow.

« Je pense que le problème revient au fait qu’il n’a pas lancé suffisamment de prises, a dit Cash. Ce n’est pas idéal contre une attaque qui capitalise sur les buts sur balles. »

Pendant ce temps, Clayton Kershaw a limité les frappeurs des Rays à un point, deux coups sûrs et un but sur balles en six manches, tout en réussissant huit retraits sur des prises. Kershaw en était à un cinquième départ en carrière en Série mondiale et un troisième lors du match d’ouverture de la série.

« Vous pouvez voir pourquoi il sera élu au Temple de la renommée un jour », a dit Cash au sujet de Kershaw.

Après une première manche chancelante, Kershaw a vite trouvé son erre d’aller et a fait oublié les doutes à son endroit en séries éliminatoires. Il a retiré 13 frappeurs de suite à un certain moment et il a porté sa fiche en Série mondiale à 2-2 et celle en séries éliminatoires à 12-12. Kershaw présente un dossier en carrière de 175-76 en saison régulière.

« Il est difficile de ne pas penser à la victoire. Il est difficile de ne pas penser à ce que ça représenterait, a dit Kershaw. Il faut se répéter qu’il faut gagner demain. Nous devons gagner trois autres fois, puis nous pourrons penser à la victoire autant que nous le voulons. »

Le match no 2 sera présenté mercredi soir. Blake Snell sera le lanceur partant pour les Rays, tandis que les Dodgers devraient se tourner vers un groupe de releveurs.

Les Dodgers participent à la Série mondiale pour une troisième fois en quatre ans, mais ils visent un premier titre depuis 1988.

Les Rays n’ont jamais gagné le championnat. Ils ont perdu devant les Phillies de Philadelphie lors de leur seule autre participation à la Série mondiale, en 2008.

Bellinger a ouvert les hostilités en cognant le premier tir effectué par Glasnow dans sa direction en quatrième manche par-dessus la clôture au champ centre droit. Max Muncy était sur les sentiers après avoir soutiré un but sur balles à Glasnow pour commencer la manche.

Après avoir contourné les sentiers, Bellinger a donné des tapes à ses coéquipiers avec ses pieds, deux jours après s’être luxé l’épaule droite lors des célébrations pendant le septième match de la série de championnat.

« J’avais dit avant le match que si j’en sortais une, je ne toucherais au bras de personne, a raconté Bellinger. J’y vais avec le pied. Je pense que c’était assez rigolo. »

Kevin Kiermaier a répliqué pour les Rays en début de cinquième manche avec un circuit en solo contre Kershaw. Toutefois, les Dodgers se sont rapidement offert un coussin de cinq points grâce à une poussée de quatre points en fin de cinquième.

Betts a fait le tour des sentiers grâce à un but sur balles, deux buts volés et un roulant au premier coussin de Muncy. Betts a tout juste devancé le relais du premier-but Yandy Diaz vers le marbre. Will Smith a ajouté un simple d’un point avant que Glasnow soit remplacé au monticule par Ryan Yarbrough.

Un retrait plus tard, Chris Taylor a frappé un simple au champ gauche et Muncy a croisé le marbre, puis Enrique Hernandez a imité Taylor, permettant à Smith de marquer. Yarbrough a finalement stoppé l’hémorragie en forçant Austin Barnes à frapper un ballon au champ gauche pour mettre fin à la manche.

Glasnow a été débité de six points, trois coups sûrs et six buts sur balles en quatre manches et un tiers. Il a retiré huit frappeurs sur des prises et a aussi effectué un mauvais lancer. Son total de 112 lancers représente un sommet en carrière.

« Plus le match avançait et moins j’étais à l’aise. Je me sentais pressé et j’allais trop vers l’avant, a dit Glasnow. J’ai donné trop de buts sur balles. Je n’ai pas bien exécuté les tirs. »

Les Dodgers ont relancé le bal en sixième. Betts a souhaité la bienvenue au releveur Josh Fleming en frappant son premier tir par-dessus le mur au champ droit. Après un retrait, Justin Turner et Muncy ont frappé des doubles consécutifs, portant la marque à 8-1.

Avec Kershaw sur le banc, les Rays ont tenté de se donner un second souffle en septième. Mike Brosseau et Kiermaier ont frappé des simples d’un point chacun, mais Mike Zunino a ensuite frappé une balle en flèche directement dans le gant du releveur Victor Gonzalez, qui a ensuite remis au deuxième coussin pour un double jeu qui mettait fin à la manche.

Bellinger a ajouté un point d’exclamation à sa soirée de travail en sautant à la piste d’avertissement pour capter une claque de Barnes pour le premier retrait en neuvième manche. Joe Kelly a ensuite retiré Manuel Margot sur des prises, puis Wendle sur un roulant.

La capacité maximale du Globe Life Park est de 40 518 spectateurs et le Baseball majeur a affirmé qu’il sera rempli à environ 28 % au cours de la série, comme ce fut le cas pendant la série de championnat de la Ligue nationale. Les partisans sont placés en bulles isolées de quatre bancs.

– Avec The Associated Press