(Arlington) Cody Bellinger a claqué une puissante longue balle en septième manche et les Dodgers de Los Angeles sont venus de l’arrière pour battre les Braves d’Atlanta 4-3, dimanche soir, et ainsi retourner en Série mondiale.

La Presse Canadienne

Faisant face à un compte de deux balles et deux prises, et après avoir frappé trois fausses balles de suite, Bellinger a catapulté une offrande du releveur Chris Martin dans les gradins du champ droit pour procurer la première avance du match aux Dodgers.

La troupe californienne tirait de l’arrière 1-3 dans cette série de championnat de la Nationale, mais ils ont remonté la pente pour rejoindre les Rays de Tampa Bay en Série mondiale. Il s’agissait de la première remontée de 1-3 depuis celle des Cubs de Chicago contre les Indians de Cleveland lors de la Série mondiale de 2016.

La classique automnale du Baseball majeur se mettra en branle mardi soir, au Globe Life Field, le domicile des Rangers du Texas. Les Dodgers y participent pour une troisième fois en quatre ans alors que les Rays s’y retrouvent pour une première fois depuis 2008.

Les Dodgers s’étaient inclinés en sept matchs contre les Astros de Houston, en 2017, et en cinq duels contre les Red Sox de Boston, en 2018.

Le releveur Julio Urias a été parfait en trois manches et il a fermé les livres en neuvième, alors que le stoppeur Kenley Jansen s’échauffait dans l’enclos.

Le joueur d’arrêt-court des Dogers Corey Seager a été nommé le joueur le plus utile de cette série de championnat. Seager a notamment claqué cinq longues balles et produit 11 points lors des sept affrontements contre les Braves.

Le gérant des Dodgers, Dave Roberts, a fait confiance au jeune Dustin May pour amorcer cette septième partie, mais le droitier a dû chasser la nervosité en première manche. May a lancé huit balles de suite pour placer Ronald Acuna fils et Freddie Freeman sur les buts. Marcell Ozuna a claqué un simple pour pousser Acuna au marbre et donner les devants 1-0 aux Braves.

En deuxième manche, Tony Gonsolin a remplacé May au monticule, mais les Braves ont doublé leur avance malgré tout. Le troisième tir de Gonsolin a été expédié par-dessus la clôture du champ centre gauche par Dansby Swanson, qui a réussi un premier circuit dans cette série.

Les Dodgers ont laissé un coureur en position de marquer en fin de deuxième manche, mais ils n’ont pas gaspillé leur occasion en troisième, après deux retraits. Justin Turner a soutiré un but sur balles et Max Muncy a claqué un double dans la droite. Will Smith a poussé ses deux coéquipiers à la plaque en frappant un simple qui a créé l’égalité 2-2.

Les buts sur balles ont une fois de plus servi la cause de la formation d’Atlanta, cette fois en quatrième manche, et elle a repris les devants dans cette rencontre. Installé au deuxième coussin, Ozzie Albies est venu marquer à la suite d’un simple d’Austin Riley. Les Dodgers ont toutefois mis fin à la menace quand Riley et Swanson ont été retirés de façon peu élégante sur les sentiers.

Les hommes de Dave Roberts ont bien tenté de niveler le pointage et de même se placer en avance à leur tour au bâton, mais Muncy a été retiré sur élan alors que les buts étaient tous occupés.

La défensive des Dodgers n’a pas été en reste et elle s’est signalée, comme elle l’a fait pendant toute la série. Le voltigeur Mookie Betts a sauté contre la clôture pour priver Freeman d’un circuit en solo en cinquième manche. Enrique Hernandez a salué le jeu de son coéquipier à sa façon en nivelant le pointage 3-3 grâce à un retentissant circuit en sixième, aux dépens d’A. J. Minter.

Bellinger et Urias ont ensuite fait le travail pour confirmer la victoire de leur équipe.