(San Diego) L’impressionnante recrue Randy Arozarena a claqué un circuit de deux points en première manche et les Rays de Tampa Bay ont finalement éliminé les Astros de Houston grâce à une victoire de 4-2, samedi soir.

La Presse Canadienne

Les Rays ont laissé filer une avance de 3-0 dans cette série de championnat de l’Américaine, mais ils ont été transportés par Arozarena pour atteindre la Série mondiale pour une première fois depuis 2008. Les Astros tentaient de devenir la deuxième équipe de l’histoire des Majeures, après les Red Sox de Boston en 2004, à remporter une série après avoir tiré de l’arrière 0-3.

« Je n’ai jamais eu autant de plaisir à jouer au baseball que cette année avec ce groupe de joueurs, a dit le joueur d’arrêt-court des Astros Carlos Correa. Malgré tout ce que nous avons vécu, avec la pandémie et les camps, nous ne nous sommes pas écroulés. Nous avons continué à nous battre. »

La formation de Tampa Bay attend maintenant le gagnant du duel opposant les Braves d’Atlanta aux Dodgers de Los Angeles, qui s’affronteront dans un match ultime dimanche soir. La Série mondiale s’amorcera mardi, au Globe Life Field, domicile des Rangers du Texas.

« Tu es dans l’abri et tu regardes ce groupe de joueurs. Je dis toujours qu’il n’y a pas de grosses vedettes, mais des joueurs commencent à se faire un nom en ce moment, a indiqué le voltigeur des Rays Kevin Kiermaier. Si vous ne connaissez pas encore les noms, je vous conseille de les apprendre. »

Arozarena a frappé sa quatrième longue balle en sept affrontements contre les Astros et une septième depuis le début des séries. Il a devancé l’ancien des Rays Evan Longoria pour le plus grand nombre de circuits par une recrue au cours des mêmes séries. Il a sans surprise été nommé le joueur le plus utile de la série de championnat. Âgé de 25 ans, Arozarena aura également l’occasion de continuer à pourchasser deux records des Majeures en séries, soit ceux du plus haut total de circuits (huit) et du plus grand nombre de coups sûrs par une recrue (22).

Mike Zunino a aussi contribué offensivement pour les Rays. Il a réussi une claque en solo en deuxième manche et il a produit un point à la suite d’un sacrifice en sixième. Ces deux points ont fait la différence lorsque les Astros ont tenté d’orchestrer une remontée en fin de match.

Le partant Charlie Morton semblait en plein contrôle lorsque le gérant des Rays, Kevin Cash, a décidé de faire confiance à sa relève. Morton n’a permis que deux coups sûrs et un but sur balles en cinq manches et deux tiers au monticule. Il n’a accordé aucun point en deux départs contre les Astros dans cette série. Le releveur Nick Anderson, qui avait donné un circuit victorieux en neuvième manche à Correa, lors du cinquième match, a été débité des deux points de la formation texane. Peter Fairbanks a mis fin à la menace en huitième manche et il a inscrit un premier sauvetage dans cette série lorsque Manuel Margot a capté une chandelle d’Aledmys Diaz.

« Cash a encore pris la bonne décision. Quel choc », a blagué l’as des Rays Tyler Glasnow, qui devrait être le partant mardi. Lance McCullers fils, qui avait affronté Morton lors du deuxième affrontement de la série, a encore une fois été supplanté par son ancien coéquipier. McCullers a alloué trois points, quatre coups sûrs et un but sur balles en trois manches et deux tiers pour les Astros.

Sous la tutelle du nouveau gérant Dusty Baker, les Astros cherchaient à accéder à la Série mondiale pour une troisième fois en quatre ans. Ils avaient notamment perdu en sept duels contre les Nationals de Washington, en 2019.

Les choses ont toutefois mal été entamées quand McCullers a atteint le premier frappeur des Rays, Margot. Arozarena a fait payer cette erreur en expédiant une balle tombante par-dessus la clôture du champ centre.

En deuxième manche, Zunino a augmenté l’avance des Rays à 3-0 grâce à un circuit en solo contre McCullers. Il avait également claqué une longue balle contre le lanceur des Astros lors de la deuxième partie de cette série.

Les hommes de Dusty Baker ont montré des signes de vie en huitième manche, alors qu’ils tiraient de l’arrière 4-0. Après deux retraits, et avec Diaz au deuxième coussin, Jose Altuve a frappé un simple et Michael Brantley a soutiré un but sur balles pour remplir les sentiers. Correa a cogné un simple de deux points contre Fairbanks, mais Alex Bregman a été retiré sur trois prises.

Les Astros ont placé un coureur sur les buts en neuvième manche, mais Josh Reddick et Diaz n’ont pas été en mesure de créer l’égalité d’un seul coup de bâton.

« Il y a plusieurs battants dans cette équipe et c’est impressionnant de voir toute leur persévérance, a exprimé Baker. Une chose est sûre, nous reviendrons dans cette position l’an prochain. »