(Arlington) Clayton Kershaw est incapable de se défaire de ses malheurs en matchs éliminatoires, pas même lors d’une série de championnat de la Ligue nationale disputée en terrain neutre, à quelques kilomètres de sa ville natale.

Schuyler Dixon et Stephen Hawkins
The Associated Press

L’as gaucher des Dodgers de Los Angeles a flanché en début de sixième manche, concédant trois coups sûrs consécutifs avant d’assister au reste d’une explosion de six points des Braves d’Atlanta qui ont mérité une victoire de 10-2 lors du quatrième match, jeudi soir.

« La sensation est bonne, la sensation est vraiment bonne », a déclaré le gérant des Braves, Brian Snitker.

« Mais il reste encore beaucoup de travail à faire ; vous savez à quel point la chance peut changer rapidement. J’ai été vraiment fier des gars, de la manière qu’ils ont rebondi », a-t-il ajouté en faisant allusion à la dégelée de 15-3, mercredi.

La 12e défaite de Kershaw en matchs éliminatoires, un sommet dans l’histoire de l’équipe, laisse les Dodgers face à un recul de 3-1 dans la série au meilleur de sept matchs au domicile des Rangers du Texas.

Les Dodgers font maintenant face à l’élimination après avoir présenté la meilleure fiche dans tout le Baseball majeur pendant la saison abrégée par la pandémie. Ils tenteront de prolonger la série lors du cinquième match, vendredi soir à 21 h.

Triple vainqueur du trophée Cy Young dans la Ligue nationale, et de retour au monticule deux jours après un congé forcé à cause de spasmes au dos, Kershaw a accordé quatre points en cinq manches complètes. Sa moyenne de points mérités en matchs éliminatoires est maintenant de 4,31.

Bien que Kershaw occupe aussi le premier rang dans l’histoire des Dodgers avec 11 victoires en matchs éliminatoires, son palmarès en carrière en octobre n’égale tout simplement ses spectaculaires statistiques en saison régulière : 175-76 et une moyenne de points mérités de 2,43.

Lors des sept qualifications des Dodgers à la série de championnat de la Ligue nationale pendant ses 13 saisons avec l’équipe, Kershaw présente un dossier de 3-6 et une moyenne de 4,84.

Voilà qu’il a été dominé par un lanceur recrue effectuant son premier départ en carrière en matchs éliminatoire : Bryse Wilson, qui n’est âgé que de 22 ans.

Kershaw s’est fait offrir une avance de 1-0 à la suite d’un circuit d’Edwin Rios en troisième manche. Il l’a perdue en quatrième sur le premier de deux circuits de Marcell Ozuna.

Il s’agissait du 27e circuit accordé par Kershaw en matchs éliminatoires, brisant une égalité avec Justin Verlander au deuxième rang, derrière Andy Pettitte (31).

En sixième manche, avec un score de 1-1, Ronald Acuna fils a frappé une balle bondissante qui a passé tout juste par-dessus le gant de Kershaw, malgré un saut de sa part, pour un simple à l’avant-champ.

Freddie Freeman et Ozuna ont enchaîné avec des doubles productifs consécutifs, mettant fin à la soirée de travail de Kershaw.

Ozuna a terminé le match avec quatre coups sûrs et quatre points produits.