(Arlington) Freddie Freeman et Ozzie Albies ont claqué des circuits, Ian Anderson a donné un seul coup sûr en quatre manches et les Braves d’Atlanta ont vaincu les Dodgers de Los Angeles 8-7, mardi, prenant les devants 2-0 en série de championnat de la Nationale.

Stephen Hawkins
Associated Press

Freeman a cogné un circuit de deux points en quatrième manche, contre Tony Gonsolin.

Freeman a ajouté un point produit sur un simple lors de la manche suivante, où les Braves ont ajouté quatre points.

Le troisième affrontement aura lieu mercredi soir.

Julio Urías sera au monticule pour les Dodgers, face à Kyle Wright.

Dans l’histoire de la série de championnat de la Nationale, 14 équipes ont pris une avance de 2-0. À chaque occasion, elles ont remporté la série.

« Notre équipe est très combative, nous l’avons démontré toute l’année. Nous sommes prêts à relever le défi », a indiqué l’arrêt-court des Dodgers Corey Seager.

Pour un deuxième match de suite, Albies a claqué un circuit en neuvième – un huitième point qui s’est avéré précieux.

Mark Melancon est arrivé après deux retraits en neuvième, après un double d’un point de Corey Seager et une longue balle de deux points de Max Muncy.

Albies a fait une erreur sur un roulant de Will Smith puis le joueur par excellence de la Nationale en 2019, Cody Bellinger, a frappé un triple qui a permis à Smith de croiser le marbre.

L’écart était d’un seul point, mais AJ Pollock a finalement été retiré sur un roulant.

« Même avec une grosse avance, je n’étais pas vraiment à l’aise, a dit le gérant des Braves, Brian Snitker. Les Dodgers sont trop redoutables. Cela dit, c’est une grosse victoire. À ce point-ci, c’est toujours le cas. »

Le gérant adverse, Dave Roberts, a été encouragé par l’effort des siens, bien que tardif.

« Nous avons montré de la vie à l’attaque en fin de match, a dit Roberts. Ça fait du bien de voir ça. C’est bon de nous voir être combatifs. »

Chez les Dodgers, le départ devait aller à Clayton Kershaw, qui avait toutefois des maux de dos.

Les Braves sont la quatrième équipe de l’histoire à remporter leurs sept premiers matchs des séries. Ils ont surclassé leurs rivaux 37-12.