(Arlington) Austin Riley a dénoué l’impasse grâce à un circuit en neuvième manche, aidant les Braves d’Atlanta à vaincre les Dodgers de Los Angeles 5-1, lundi soir. Riley, le neuvième frappeur dans la formation des Braves, a catapulté une balle rapide du releveur Blake Treinen à 448 pieds du marbre, procurant une avance de 2-1 aux siens.

Stephen Hawkins
Associated Press

« Je ne sentais pas mes jambes quand je courais sur les sentiers. C’était donc tout un sentiment », a exprimé Riley.

Riley est devenu le plus jeune joueur depuis Chipper Jones, en 1995, à donner les devants à son équipe en neuvième manche ou plus tard grâce à une longue balle, lors d’un match éliminatoire.

PHOTO KEVIN JAIRAJ, USA TODAY SPORTS

Ronald Acuna Jr. (13)

« C’est un très bon neuvième frappeur que nous avons, a insisté son coéquipier Freddie Freeman. Nous croyons en tous nos joueurs et Austin a été ce joueur ce soir. » La formation d’Atlanta ne s’est pas arrêtée là. Ronald Acuña fils a suivi avec un double et il a croisé le marbre après que Marcell Ozuna eut claqué un simple. Jake McGee a remplacé Treinen, mais il a accordé une longue balle de deux points à Ozzie Albies.

« C’est ce qu’ils sont capables de faire. J’ai déjà dit que nous sommes comme dans un match de la NBA. Tu ne veux pas quitter parce que beaucoup de choses se produisent dans le dernier tiers de la partie, a comparé le gérant des Braves, Brian Snitker. Nous jouons de cette façon depuis plusieurs années déjà. Les gars n’abandonnent pas et ils continuent à se battre lors de leurs présences au marbre. » Dans ce duel opposant les deux meilleures équipes des Majeures cette saison au chapitre des points et des circuits — et dans la première série de championnat de la Nationale depuis 2007 à mettre en vedette deux équipes invaincues en séries — les Braves ont offert une autre impressionnante performance au monticule. Will Smith, le troisième lanceur des Braves, a été parfait en huitième manche avant que Mark Melancon ferme les livres. La troupe d’Atlanta a alloué un total de six points en six parties depuis le début des séries. Avant la neuvième manche, les seuls points du match avaient été inscrits grâce à la longue balle. Freddie Freeman a ouvert le pointage pour les Braves à la suite d’un circuit en solo en première manche et Kiké Hernández l’a imité pour les Dodgers en cinquième. Le deuxième affrontement aura lieu mardi soir. Les Braves enverront la recrue Ian Anderson sur la butte tandis que les Dodgers confieront la balle au triple gagnant du trophée Cy-Young Clayton Kershaw. Pour une première fois depuis le 12 mars, quand les camps printaniers ont été suspendus en raison de la pandémie de COVID-19, il y avait des spectateurs dans les gradins. Le premier match de cette série de championnat, la première impliquant les Braves depuis 2001, s’est donc déroulé devant 11 500 partisans au nouveau stade des Rangers du Texas.

Le partant des Dodgers, Walker Buehler, a lancé plus loin que la quatrième manche pour une première fois en trois départs pour amorcer une série cet automne. Il semblait aux prises avec des ampoules à l’index et au majeur de la main droite.

Buehler a retiré sept frappeurs au bâton en plus de cinq manches de travail. Il a rejoint Randy Johnson en tant que seuls lanceurs à enregistrer au moins sept retraits sur des prises lors de neuf départs consécutifs en séries. Buehler a toutefois donné cinq buts sur balles, un sommet en carrière.