(Los Angeles) Carlos Correa a donné les devants aux siens grâce à un circuit de trois points en quatrième manche, aidant les Astros de Houston à vaincre les Athletics d’Oakland 11-6, jeudi, pour atteindre la série de championnat de l’Américaine.

Jean-François Tremblay
La Presse Canadienne

Avant la claque de Correa, Michael Brantley a réussi une longue balle de deux points en quatrième manche. Les Astros ont remporté cette série de sections de l’Américaine en quatre rencontres.

Correa a produit cinq points pour les Astros, qui n’ont pas vraiment la faveur du public dans ces séries en raison de leur implication dans un scandale de vol de signaux. La troupe de Houston a malgré tout accédé à la série de championnat de l’Américaine pour une quatrième année consécutive. Il s’agira de leur première visite sous la tutelle du gérant de 71 ans Dusty Baker. Baker a signé une première victoire pour mettre fin à une série depuis 2003, en série de sections de la Nationale. Il montre un dossier de 4-13 en pareilles situations.

« La route a été longue et difficile, mais nous ne sommes qu’à mi-chemin, a dit Baker. Je suis content, mais je souhaite le devenir encore plus. » Les Astros croiseront maintenant le fer avec les Rays de Tampa Bay ou les Yankees de New York. Les Rays mènent la série 2-1 et peuvent en finir dès ce soir. Les Astros et les Athletics ont réussi un total de 24 circuits — 12 de chaque côté — ce qui constitue le plus haut total lors d’une série disputée en cinq matchs ou moins.

L’équipe de Houston a gagné ce match décisif au Dodger Stadium, là où elle avait remporté la Série mondiale en sept parties, en 2017. Le schéma de vol de signaux durant sa conquête a été révélé l’an dernier par l’ancien lanceur des Astros et actuel joueur des Athletics Mike Fiers.

Ce scandale a mené à la suspension d’une saison du directeur général des Astros, Jeff Luhnow, et du gérant AJ Hinch, qui ont tous les deux été congédiés. Le gérant des Red Sox de Boston Alex Cora et le gérant des Mets de New York Carlos Beltrán ont aussi perdu leur emploi en raison de leur rôle dans ce scandale.

La formation de Houston a connu des difficultés cette saison et n’a pas su taire les critiques. Elle pointait au 20e rang des Majeures au chapitre de la moyenne au bâton (,240) et au 14e échelon au chapitre des points (279).

Les difficultés se sont poursuivies lors du premier tour éliminatoire, jusqu’à ce que les Astros arrivent au Dodger Stadium. L’équipe a maintenu une moyenne au bâton de ,322 contre les Athletics, alors que Correa, Jose Altuve, Alex Bregman et Kyle Tucker ont tous frappé au-dessus de ,400. George Springer a quant à lui affiché une moyenne au bâton de ,389.

« Nous voulons vraiment amener un autre championnat à la ville de Houston, a dit Correa. Nous connaissons cette sensation et nous voulons la revivre. »

Faisant face à l’élimination, les Athletics ont pu compter sur deux circuits de Ramón Laureano, dont un de trois points en deuxième manche. Les champions de la section Ouest de l’Américaine ont pris les devants tôt en début de match pour une quatrième partie consécutive.

La deuxième longue balle de Laureano a réduit l’écart à 5-4 en cinquième manche, mais les Athletics n’ont pas été capables de créer l’égalité ou prendre les devants. Frankie Montas n’a pas su calmer les bâtons des Astros, qui ont envoyé 10 frappeurs au marbre en quatrième manche. Cinq d’entre eux ont touché la plaque. Brantley a cogné un circuit de deux points pour réduire l’écart à 3-2 et après des simples consécutifs de Bregman et Tucker, Correa a catapulté une offrande dans les gradins.

« Nous n’avons juste pas été à la hauteur au monticule, a confié le gérant des A’s, Bob Melvin. Ce qui arrive ensuite, c’est que les frappeurs essaient d’en faire un peu trop. Nous sommes restés tenaces comme à l’habitude, mais ç’a n’a pas suffi. »

Par Beth Harris
The Associated Press