(New York) Lou Brock, un membre du Temple de la renommée et un des meilleurs voleurs de but de l’histoire du baseball, est décédé à l’âge de 81 ans, dimanche.

Associated Press

Dick Zitzmann, l’agent et ami de longue date de Brock, a confirmé le décès de l’ancien joueur étoile des Cardinals de St. Louis sans toutefois donner d’autres détails.

Les Cardinals et les Cubs de Chicago ont observé une minute de silence à la mémoire du rapide voltigeur avant leur affrontement au Wrigley Field.

Lors des dernières années, Brock avait perdu l’usage d’une jambe en raison du diabète et il avait reçu un diagnostic de cancer en 2017.

« Au cours de mes 25 années et plus à être son agent, il était peut-être le membre du Temple de la renommée le plus heureux que j’ai rencontré », a exprimé Zitzmann.

Brock est arrivé à St. Louis en juin 1964, quand il a été échangé par les Cubs en retour du lanceur Ernie Broglio. Cette transaction est devenue une des plus inégales de l’histoire du baseball.

Brock a volé 938 buts dans sa carrière, dont 118 en 1974. Ces deux records ont éventuellement été battus par Rickey Henderson.

Le décès de Brock survient quelques jours après celui d’un autre membre du Temple de la renommée, le lanceur Tom Seaver, qui a rendu l’âme lundi.

En compagnie du partant Bob Gibson et du voltigeur de centre Curt Flood, Brock était une des figures de proue des Cardinals, qui ont remporté la Série mondiale en 1964 et en 1967.

Les équipes adverses étaient averties de ne pas laisser Brock sur les sentiers, surtout pendant les années moins offensives de 1967-68, quand un seul point pouvait mener vers une victoire.

Brock a maintenu une moyenne au bâton de ,293 en carrière. À huit reprises, il a mené le Baseball majeur au chapitre des buts volés. Il a marqué 100 points ou plus à sept occasions et il a terminé sa carrière avec 3023 coups sûrs.

Brock était encore meilleur pendant les séries. Il a maintenu une moyenne au bâton de ,391 avec quatre circuits, 16 points produits et 14 buts volés en 21 matchs en Série mondiale.

Brock a égalé un record grâce à 13 coups sûrs lors de la Série mondiale de 1968. Lors de la quatrième partie, il a notamment frappé un double, un triple et une longue balle dans une victoire de 10-1 des Cardinals face aux Tigers de Detroit et Denny McLain, qui avait gagné 31 matchs en saison.

Brock n’a plus participé à la Série mondiale à la suite de celle de 1968. Il est toutefois resté un joueur vedette pour la majorité des 11 dernières années de sa carrière.

Brock a conclu sa carrière en 1979, affichant une moyenne au bâton de ,304. Il a été sélectionné pour une sixième fois au match des étoiles et il a reçu l’honneur du retour de l’année. Les Cardinals ont retiré son chandail numéro 20 et il a été élu au Temple de la renommée en 1985, à sa première année d’admissibilité.

« Je crois qu’il a mené une vie qui ne pourrait pas être vécue deux fois », a déclaré Zitzmann.