Après s’être lancé la balle avec des coéquipiers au champ extérieur, le lanceur Nate Pearson a pris quelques instants, mardi, pour marcher sur le monticule du Nationals Park en anticipation de son premier départ dans les Ligues majeures.

Gregory Strong
La Presse canadienne

Ce premier départ aura lieu mercredi soir contre Max Scherzer dans le soi-disant match d’ouverture local des Blue Jays de Toronto contre les Nationals de Washington.

« Je voulais être là sur le monticule, juste pour trouver mes repères, faire un peu de visualisation et ressentir ce que c’est d’être sur le losange », a expliqué Pearson lors d’une vidéoconférence mardi.

« Visualiser le marbre et le frappeur qui se présente à la plaque. Me préparer mentalement pour demain (mercredi). C’est tout. M’habituer à l’ambiance sur le terrain. »

Un des plus beaux espoirs des Ligues majeures

Le droitier de six pieds six pouces amorcera le troisième de quatre matchs consécutifs contre les champions en titre de la Série mondiale. Choisi par les Blue Jays au 28e rang lors de la séance de sélection de 2017, Pearson est perçu comme l’un des plus beaux espoirs des Ligues majeures.

« Je serai probablement nerveux au moment où l’on s’approchera du match, mais ce sera une bonne nervosité, comme de l’excitation et tout ce qui accompagne ce moment. »

Pearson, dont la balle rapide peut atteindre 100 milles à l’heure (161 km/h), a entamé la saison sur la liste de réserve de trois joueurs. En retardant son rappel, les Blue Jays se gardent une année additionnelle de contrôle sur le plan contractuel.

« J’essaie de ne pas laisser ces détails me déranger », a déclaré Pearson.

« Bien sûr, le fait de me rappeler immédiatement après la date liée aux années de service peut engendrer beaucoup de spéculations. Mais en définitive, il s’agit d’une décision d’affaires. Je veux que les Blue Jays connaissent du succès et ils ne font qu’agir pour le bien de l’organisation. Je ne peux pas m’en offusquer. »

69 retraits sur trois prises

Pearson a partagé la saison 2019 entre Dunedin, au niveau A, New Hampshire, au niveau AA, et Buffalo, au niveau AAA. C’est au New Hampshire qu’il est demeuré le plus longtemps, affichant un dossier de 1-4 avec une moyenne de points mérités de 2,59 en 16 départs. Il a ajouté 69 retraits sur des prises et accordé 21 buts sur balles.

Il dit avoir été informé la semaine dernière à Boston des projets de l’équipe de lui donner la balle lors du sixième match de l’année.

« Avec ce jeune, rien n’est impossible », a affirmé le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo.

« Je suis vraiment heureux qu’il ait la chance de lancer. »

Âgé de 23 ans, Pearson a connu des ennuis en début de match lors de sa sortie contre les Red Sox il y a une semaine avant de retrouver son calme.

Quant à Scherzer, il a récolté 11 retraits sur des prises dans une défaite de 4-1 contre les Yankees de New York jeudi dernier. Le match a été interrompu après cinq manches et un tiers à cause de la pluie.

Il est possible que Pearson effectue de 10 à 12 départs pendant la saison régulière.

« Je suis sur le point de concrétiser un rêve et un objectif que j’ai depuis que je suis tout petit. Je ne fais qu’apprécier tout le processus. »