(Toronto) Les Blue Jays de Toronto joueront la majeure partie de leurs matchs à domicile au Sahlen Field de Buffalo, le domicile de leur club-école dans le AAA, les Bisons.

Gregory Strong
La Presse canadienne

« Il fallait prendre une décision. Nous sommes très heureux et nous croyons que ce sera une bonne solution », a dit Mark Shapiro, le président des Blue Jays.

Les Blue Jays ont annoncé leur décision quelques heures avant l’ouverture de leur saison à St. Petersburg, face aux Rays de Tampa Bay.

Vladimir Guerrero, un ancien Bison, n’a pas semblé avoir de problème avec le choix.

« Tout le monde me paraît normal et je n’ai rien entendu de négatif, alors je pense que tout le monde est O. K. avec ça, a t-il confié via l’interprète Hector Lebron. Mais nous n’y pensons pas vraiment. Nous sommes prêts à affronter les Rays. »

« Je suis ravi que nous ayons finalement une place où jouer, a ajouté le gérant Charlie Montoyo. C’est excitant, mais nous passons maintenant à autre chose, la saison comme telle. »

Le match d’ouverture de l’équipe à domicile était prévu mercredi contre les Nationals de Washington, mais ce match et celui du lendemain seront tous deux disputés dans la capitale américaine avec les Jays comme équipe hôte.

Les Blue Jays disputent deux matchs comme équipe visiteuse contre les Nationals, lundi et mardi.

Le premier match des Blue Jays à Buffalo aura lieu soit le 31 juillet contre les Phillies de Philadelphie ou le 11 août contre les Marlins de Miami.

À Buffalo, il faudra notamment améliorer l’éclairage, les cages de frappeurs et les salles de musculation, ainsi qu’établir un vestiaire suffisamment grand.

Le gouvernement fédéral a rejeté la semaine dernière le plan du club qui prévoyait que les Blue Jays et les équipes visiteuses demeurent à l’hôtel à l’intérieur du Rogers Centre sans jamais quitter les installations, pendant les séjours à Toronto.

Dans un contexte de pandémie, les Blue Jays devaient obtenir une exemption d’Ottawa à la règle de la quarantaine obligatoire de 14 jours, pour jouer à Toronto.

Pittsburgh avait été exclu comme domicile temporaire. Pour des raisons de santé publique, la Pennsylvanie a refusé au club torontois de partager le PNC Park avec les Pirates.

Avant la décision du gouvernement fédéral, les Blue Jays ont envisagé d’utiliser leur installation d’entraînement printanier à Dunedin, en Floride, et à Buffalo.

Mais la montée inquiétante des nouveaux cas de COVID-19 en Floride et le manque d’espace et d’éclairage à Buffalo ont soulevé des questions sur ces deux options, ce qui a conduit les Blue Jays à considérer d’autres sites des ligues majeures ou mineures, incluant Baltimore et Hartford.