(New York) Le Baseball majeur et l’Association des joueurs (MLBPA) ont convenu jeudi d’un faire passer de 10 à 16 le nombre d’équipes en séries éliminatoires pour la présente campagne, selon ce qu’une personne au fait des négociations a dévoilé à l’Associated Press.

Ronald Blum
Associated Press

Cette source a requis l’anonymat puisque l’entente doit être approuvée par les propriétaires d’équipes.

Cette décision fait en sorte que des équipes à la fiche perdante devraient accéder aux séries.

L’entente a été convenue jeudi, quelques heures avant que la saison ne soit lancée entre les Yankees de New York et les Nationals de Washington, champions de la dernière Série mondiale.

Selon cette entente, 16 des 30 équipes accéderaient au premier tour pour une série au meilleur de cinq rencontres. Les gagnants s’affronteraient en séries de sections, aussi de format trois de cinq. C’est à compter de cette deuxième ronde que le format habituel des séries éliminatoires serait repris : les séries de championnat et la Série mondiale seront disputées au meilleur de sept rencontres.

En vertu de cette entente, la MLB a garanti un pactole de 50 millions US aux joueurs, si l’entièreté des séries sont disputées. Le pactole des séries comprend habituellement des sommes recueillies par la vente des billets, mais la MLB prévoit jouer à huis clos jusqu’à la fin des éliminatoires.

« C’est une saison unique, pourquoi ne pas essayer quelque chose de différent et la rendre la plus excitante possible, a déclaré l’arrêt-court des Rockies du Colorado Trevor Story. Ce sera tout un sprint que de jouer 60 matchs. D’ajouter des équipes en séries ajoutera du piquant et rendra cette saison beaucoup plus intéressante pour les partisans. Tout peut arriver sur 60 matchs. Je trouve que c’est une bonne idée. »

Ce changement signifie donc que 53 % des équipes atteindront les séries. Si huit équipes dans chaque ligue s’étaient qualifiées de 1995 à 2019, 46 équipes s’y seraient présentées avec une fiche de ,500 ou moins, selon Elias Sports Bureau, pour une moyenne un peu en deçà de deux par saison. Parmi ces équipes, 25 seraient venues de l’Américaine.

Toujours selon Elias, seulement trois saisons aurait produit 16 équipes à la fiche gagnante en séries : 2000, 2003 et 2009.

« D’un point de vue très égoïste pour les White Sox, je suis en faveur pour la simple et bonne raison que ce groupe pourrait vivre du baseball d’octobre, a indiqué le directeur général Rick Hahn. La prochaine étape de notre reconstruction est d’apprendre à gagner. D’apprendre à gagner en octobre est notre objectif ultime. »

Pendant longtemps, seuls les champions de chaque ligue s’affrontaient en Série mondiale. En 1969, le nombre d’équipes en séries a doublé quand chaque ligue s’est divisée en deux sections. Ce nombre est passé à huit avec le passage aux trois sections et l’ajout du quatrième as en 1994. Comme la saison a été annulée en raison de la grève, la formule n’est toutefois entrée en vigueur qu’en 1995.

Les séries sont passées à 10 clubs en 2012, avec l’ajout du match-suicide pour le quatrième as.

Le nouveau format garantit l’ajout d’au moins 14 matchs éliminatoires, possiblement jusqu’à 22. Ce plan faisait partie de la proposition de la MLB le mois dernier, mais le syndicat a mis fin à ces discussions et a demandé au Baseball majeur de décider unilatéralement d’un calendrier pour 2020.

« Ce serait une excellente façon de garder les partisans intéressés toute la saison, a déclaré le voltigeur des Brewers de Milwaukee Christian Yelich. Il y aura des courses serrées jusqu’au tout dernier jour de la saison. Il y aura beaucoup d’équipes à un match ou deux des séries au moment de commencer cette dernière journée. »

La NFL permet à 14 de ses 32 clubs (44 %) de participer aux éliminatoires. C’est également 16 de 30 dans la NBA et 16 de 31 (52 %) dans la LNH, qui passera à 32 équipes en 2021-22.

- Les journalistes de l’Associated Press Pat Graham, Steve Megargee et Andrew Seligman ont contribué à cet article.