(Toronto) Les dirigeants des Blue Jays de Toronto ont informé leurs joueurs que les villes de Pittsburgh et de Baltimore pourraient accueillir les matchs locaux de l’équipe, qui ne pourra pas évoluer au Rogers Centre à la suite d’une décision du gouvernement du Canada.

Rob Gillies
Associated Press

C’est ce qu’a déclaré le voltigeur Randal Grichuk mardi.

Le gouvernement canadien a rejeté la requête des Blue Jays de jouer leurs matchs locaux au Rogers Centre parce que le calendrier régulier nécessiterait de nombreux déplacements vers et à partir des États-Unis, où les cas de la COVID-19 sont en hausse.

Les 29 autres formations du Baseball majeur prévoient jouer leurs rencontres à domicile dans leur stade local, en l’absence de spectateurs.

Les Blue Jays entameront leur saison vendredi à Tampa Bay et doivent jouer un premier match local le 29 juillet, contre les Nationals de Washington.

Selon Grichuk, les joueurs veulent évoluer dans un stade des Ligues majeures mais on leur a dit que Buffalo, où se trouve le club-école de l’équipe au niveau AAA, est aussi une possibilité.

« Nous avons entendu Buffalo. Nous avons entendu Baltimore, possiblement. Nous avons entendu Pittsburgh, possiblement », a précisé Grichuk avant un match préparatoire contre les Red Sox de Boston.

« Jusqu’à maintenant, je n’ai pas encore entendu un endroit définitif pour jouer. C’est encore incertain. Ce qui est fou, car c’est si près du match d’ouverture. Heureusement, nous commençons sur la route. Mais oui, c’est ce que nous entendons. Possibilité de Pittsburgh ou Baltimore. Au pire cas, Buffalo. »

Grichuk a ajouté que les joueurs veulent les installations qui accompagnent les stades des Ligues majeures comme les bains chauds et froids et les salles d’entraînement.

« Si nous devons aller (à Buffalo), nous allons y aller, bien sûr. Mais nous aimerions être dans un stade des Ligues majeures et compter sur tout ce qui les accompagne », a déclaré Grichuk.

« Ça va être une année désordonnée à tous les niveaux. Est-ce que je pense que ça rendrait les choses plus difficiles ? Je le pense. Mais nous allons devoir vivre avec ça cette année, en espérant que les choses reviendront à la normale en 2021. »

Le président des Pirates, Travis Williams, a confirmé la tenue de pourparlers avec les Blue Jays lundi. Il semblait prêt à accueillir le club si le processus peut se faire de façon sécuritaire dans le contexte de la pandémie.

Le directeur général des Blue Jays, Ross Atkins, a fait savoir que l’équipe avait plus de cinq scénarios et qu’il avait entrepris des discussions avec d’autres organisations. Il a refusé de les nommer.

Si les Blue Jays ne peuvent trouver un stade des Ligues majeures, a indiqué Atkins, Buffalo serait l’endroit le plus probable pour jouer les matchs locaux de l’équipe.