(Ottawa) Le directeur adjoint de la Santé publique canadienne, le Dr Howard Njoo, a indiqué que le plan révisé pour tenir des matchs à domicile présenté par les Blue Jays de Toronto a été amélioré, mais qu’il soulevait toujours des inquiétudes.

La Presse canadienne

Le Dr Njoo a souligné que les conséquences pour les Blue Jays et les équipes visiteuses de constamment franchir la frontière canado-américaine pendant cette saison de 60 matchs demeure un problème tandis que les cas de COVID-19 sont en hausse aux États-Unis.

« Dans le cas du Baseball majeur, les équipes et les Blue Jays devront se promener d’un côté et de l’autre de la frontière. Je crois que c’est un problème », a-t-il dit.

La MLB doit obtenir une exemption puisque pour l’instant, quiconque entre au Canada pour des raisons non essentielles doit s’isoler pour 14 jours. La frontière canado-américaine demeure également fermée jusqu’au 21 août.

PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNE

Le directeur adjoint de la Santé publique canadienne, le Dr Howard Njoo

Le Dr Njoo a ajouté que les Jays ont modifié leur plan initial, qui ne parlait pas de quarantaine modifiée pendant la pandémie de COVID-19.

Selon la dernière version présentée, les Jays et les clubs visiteurs demeureraient dans l’hôtel lié au Rogers Centre, comme le font les Jays pendant leur camp estival.

« Bravo aux Jays d’avoir apporté ces modifications et pour les sacrifices qu’ils sont prêts à faire pendant la saison, a ajouté M. Njoo. Le fait demeure que si les Blue Jays traversent la frontière — je suis amateur de sports — je sais où ils iront pour jouer leurs matchs : en Floride, contre les Rays de Tampa Bay et les Marlins de Miami. »

Le gouvernement ontarien a approuvé le plan des Jays, mais le gouvernement fédéral doit l’approuver pour que l’équipe puisse jouer à Toronto.

Le Dr Njoo a précisé que le gouvernement fédéral est plus à l’aise avec le modèle adopté par la Ligue nationale de hockey.

Dans la LNH, les 24 équipes toujours en lice arriveront à Edmonton et Toronto plus tard en juillet. Tous les joueurs et membres du personnel seront isolés du reste du public et les équipes ne quitteront pas le Canada tant qu’elles n’auront pas terminé de jouer.

« Le modèle de la LNH est plus près de ce qui nous rendrait à l’aise au gouvernement fédéral, puisqu’ils ont choisi deux villes pôles au Canada », a noté le Dr Njoo.

Le Dr Njoo a dit que les pourparlers avec les Blue Jays se poursuivent.

Un expert en maladie infectieuse a indiqué que peu importe la qualité des protocoles, les joueurs et les membres du personnel devront s’assurer personnellement que le système fonctionne.

« Ils ont leur part de responsabilité », a affirmé le Dr Bhagirath Singhm directeur du Centre d’immunologie humaine de l’Université Western, à London, en Ontario.

« Ils ont un défi majeur à surmonter […] qui va superviser tout cela et qui leur dira qu’elle est la loi ? s’est-il questionné. Nous avons fait beaucoup de travail au Canada. Nous ne voulons pas le saboter. »

Les Blue Jays lanceront leur saison le 24 juillet, à Tampa Bay. Leur premier match local est prévu le 29, contre les Nationals de Washington.